science

Les résidents des foyers de soins souhaitant célébrer Noël avec leur famille pourraient être placés en isolement pendant sept jours

À l’approche des fêtes de fin d’année, Laurent Garcia, cadre de santé dans une maison de retraite médicalisée, a signalé que l’isolement des personnes qui quittaient l’établissement pour Noël était envisagé. Une mesure examinée par d’autres maisons de retraite publiques et privées.

«Ce serait sage pour les résidents [d’Ehpad, NDLR] rester dans les établissements pour Noël“A déclaré ce mercredi 9 décembre au matin au micro de France Inter Laurent Garcia, cadre de santé à la maison de retraite” Four Seasons “à Bagnolet, Seine-Saint-Denis.”On ne peut pas empêcher un résident d’aller voir sa famille, mais le résident qui fête Noël avec sa famille aura sept jours d’isolement à son retour“, il ajouta.

VOIR ÉGALEMENT – Covid-19: “Il serait sage que les habitants restent dans les établissements pour Noël”, plaide Laurent Garcia

«Sauf qu’une personne qui a des problèmes ou qui se promène, comment l’isoler?“, A poursuivi le responsable de la santé, faisant valoir que, pour la plupart des résidents, Noël,”ce ne sont pas forcément des moments très heureux», Et que ce sont avant tout les familles, et non les résidents, qui demandent à récupérer les seniors pour les vacances.

«Les résidents en ont marre, mais pas forcément de ne pas pouvoir sortir“A affirmé Laurent Garcia en soulignant que”le plus douloureux“Pour les résidents c’était avant tout”ne pas voir leurs amis»Lors des déjeuners habituels au restaurant de la maison de retraite.

READ  Pourquoi la découverte de plusieurs lacs souterrains d'eau salée est extraordinaire

Contacté par Le Figaro, la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et de services aux personnes âgées (FNADEPA) a confirmé que l’isolement pourrait être mis en place pour les résidents des maisons de retraite souhaitant sortir pour Noël. “Vendredi dernier, nous avons reçu un protocole envoyé par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), qui nous a été soumis pour consultation. Le protocole prévoit d’assouplir le protocole actuel qui ne permet pas les visites de salles ou les sorties en raison du Covid», Explique Annabelle Vêques, directrice de la FNADEPA.

«C’est très hypothétique, on attend le protocole officiel, mais le but est bien sûr de trouver un équilibre entre sécurité et liberté, pour ne pas mettre en danger les autres résidents. Nous ne voulons pas voir une épidémie 15 jours après Noël. Ainsi, si un résident quitte l’établissement, ce qui est son droit, des mesures renforcées doivent être prises. Nous pourrions passer à l’isolement de certains résidents pendant quelques jours et à des tests dans le cadre d’une campagne de dépistage», A-t-elle précisé.

Au-delà des sorties, le texte étudié aborde également les conditions à respecter pour augmenter le nombre de visites et organiser des déjeuners partagés au sein des maisons de retraite. Le protocole devrait être publié au début de la semaine prochaine.

L’Union nationale des établissements et résidences privées pour personnes âgées (Synerpa) a pour sa part rendu compte au Figaro qu’une conférence sur les mesures à prendre dans les maisons de retraite pendant la période de Noël a eu lieu le mardi 8 décembre. Le Figaro, le syndicat a confirmé que l’isolement des résidents pendant sept jours après Noël était “ce qui est actuellement prévu“, mais, seulement “s’il y a peur d’une contamination asymptomatique ou symptomatique». «L’objectif pour Noël est de garantir, après une année difficile, des moments festifs et conviviaux, mais toujours dans le respect des gestes barrières. Le but est que les familles puissent se réunir», A déclaré Synerpa.

READ  comment le virus affecte (également) l'audition

Depuis le début du mois de novembre, le nombre de décès dans les maisons de repos a fortement augmenté, passant de 11 651 à 14 530. Selon le rapport du 8 décembre de Santé publique France, 2865 grappes, dont 1226 dans des maisons de retraite médicalisées, sont toujours sous enquête aujourd’hui.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer