sport

l’accueil musclé des journalistes chez André Villas-Boas

Onze contre dix, le Stade Rennais a réussi à faire basculer le match contre l’OM mercredi soir (2-1). Au grand dam d’André Villas-Boas, très bouleversé après sa conférence de presse d’après-match. Les bruits d’une discussion qui a suivi entre AVB et un journaliste, présent au stade ce soir-là, avaient été rendus publics par RMC. Discussion au cours de laquelle on entendait le technicien portugais menacer Jean-Claude Leblois, journaliste quotidien Provence. «Merci hein. Continuez comme ça, je vais vous rattraper. Si j’ai la chance de vous attraper. Continuez comme ça, c’est bien ».

Après cette publicité

Après des menaces verbales, un face à face tendu se serait succédé entre les deux hommes sur le parking de l’enceinte rennaise. Menaces, insultes et visages collés à celui du journaliste. Sans l’intervention de Ricardo Carvalho, l’assistant du sélectionneur marseillais, pour séparer les deux hommes, cet épisode aurait clairement pu dégénérer, a déclaré RMC Sport. Evidemment, la conférence de presse prévue ce vendredi au centre Robert Louis-Dreyfus était particulièrement attendue. Alors que l’Union des journalistes sportifs de France (UJSF) avait fermement condamné les menaces de l’entraîneur, les journalistes accrédités ont décidé de quitter la salle de conférence de presse après s’être entretenus avec Alvaro Gonzalez. L’idée était d’échanger hors caméra. Choqué par cette initiative, le coach est ensuite réapparu en conférence de presse, pour s’expliquer.

READ  Michalac met en garde Wallaby contre l'anticipation du flair français

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer