Economy

Des milliers d’expatriés britanniques en France ont des semaines pour obtenir la résidence ou sont « à risque d’émigration » | Actualités commerciales de Londres

Les expatriés britanniques vivant en France sont invités à trier leurs demandes de résidence d’ici la fin du mois, sinon ils pourraient devenir un « risque d’immigrants illégaux ».

Tous les Britanniques qui vivaient en France avant le 31 décembre 2020 ont légalement le droit de rester grâce à l’Accord de retrait de l’Union européenne.

Mais, ils n’ont le droit de rester que s’ils demandent la carte de séjour, le permis de séjour français, d’ici la fin juin.

Kalba Meadows de l’organisation de défense des droits des citoyens France Rights a déclaré: «Avec seulement 30 jours avant la date limite, je ne saurais trop insister sur l’importance de s’assurer que vous demandez votre permis de séjour avant le 1er juillet.

« Tout citoyen britannique qui était résident avant le 1er janvier 2021 doit le faire, peu importe depuis combien de temps vous êtes en France et même si vous détenez une carte qui vous a été délivrée en tant que citoyen de l’UE.

Si vous dépassez ce délai sans « raisons raisonnables », vous risquez de perdre complètement votre droit de vivre en France, vous pourriez effectivement devenir un immigré sans papier ou un immigré sans inscription avec tout ce que cela implique.

« Si vous avez déjà postulé, veuillez aider les autres que vous connaissez ou connaissez, en particulier ceux qui pourraient être à risque, en vous assurant qu’ils ont également postulé.

« C’est un processus simple, vous trouverez beaucoup d’aide ainsi que des captures d’écran du formulaire de candidature sur le site de France Droits. »

READ  Accords pour encourager les touristes à venir au Maroc en fin d'année

On estime à 148 000 le nombre de Britanniques vivant en France et sur les 122 000 qui ont fait une demande, 73 000 ont obtenu un visa.

Si un expatrié britannique n’obtient pas sa carte de voyage, il risque de devenir un immigrant illégal, ce qui signifie qu’il peut être arrêté et expulsé vers le Royaume-Uni.

La professeure Michaela Benson de la sociologie publique de l’Université de Lancaster, spécialisée dans l’étude des résidents britanniques dans l’Union européenne, a déclaré au Guardian : « Il ne reste qu’un mois avant une date limite stricte, après laquelle de nombreuses personnes peuvent perdre leurs droits.

« Nous avons besoin de toute urgence de plus de contacts du Royaume-Uni, de l’UE et des États membres pour se connecter, en particulier avec les ressortissants britanniques vulnérables et difficiles à atteindre qui risquent de manquer un point de rupture vital. »

Mme Benson a déclaré que les personnes risquant de « passer à travers les lacunes » étaient souvent les plus à risque.

Un porte-parole du FCDO a déclaré : « Les droits des citoyens britanniques de continuer à vivre, travailler et étudier dans leur État membre de l’UE sont protégés par la loi.

« Toute personne résidant légalement avant le 1er janvier 2021 peut rester mais doit enregistrer son domicile.

Le gouvernement britannique mène une campagne d’information publique à travers l’Europe pour informer les citoyens britanniques des mesures qu’ils pourraient devoir prendre pour garantir leurs droits et leur accès aux services.

Cela comprend des événements de sensibilisation, des publicités sur les réseaux sociaux et les journaux, et un soutien via notre réseau d’ambassades, de hauts-commissariats et de consulats.

READ  La chaîne de restaurants Courtepaille reprise par son concurrent Buffalo Grill

« Nous avons également engagé jusqu’à 4 millions de livres sterling en subventions pour fournir un soutien aux ressortissants britanniques qui ont besoin d’une aide supplémentaire pour leurs demandes de résidence afin de garantir la disponibilité d’un soutien. »

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer