Economy

Mises à jour en direct : la Russie envahit l’Ukraine

Roman Abramovich, propriétaire du Chelsea FC, après la victoire de son équipe lors de la finale de la Ligue des champions de l’UEFA à l’Estadio do Dragao le 29 mai à Porto, au Portugal. (Alexander Hasenstein/UEFA/Getty Images)

Le gouvernement britannique a puni l’oligarque russe Roman Abramovich et gelé ses avoirs, y compris le club de football anglais de Chelsea.

Le gouvernement britannique, dans un communiqué jeudi, a déclaré qu’Abramovich avait « gelé ses avoirs, interdit les transactions avec des particuliers et des entreprises au Royaume-Uni, et imposé des interdictions de voyager et des sanctions de transfert ».

Abramovich, propriétaire de Chelsea depuis 2003, annoncé la semaine dernière Il vendait le club, mais les pénalités jettent désormais un doute sur la vente de l’équipe de Premier League et son avenir immédiat.

«Pour garantir que le club puisse continuer à concourir et à fonctionner, nous délivrons une licence spéciale qui permettra de remplir les rendez-vous, les salaires du personnel existant et des détenteurs de billets pour assister aux matchs sont payés, tout en refusant de manière décisive à Abramovich le bénéfice de sa propriété de le club », a déclaré la secrétaire britannique à la Culture, Nadine Doris, dans un tweet.

Elle a ajouté que la priorité du gouvernement est « de tenir pour responsables ceux qui ont permis au régime de Poutine ».

Selon le gouvernement britannique, Chelsea peut continuer à « réaliser ses matches et mener à bien ses activités de football », mais certaines actions, telles que la vente de billets pour des matchs autres que ceux déjà vendus aux fans, ne seront pas autorisées.

Abramovich et l’allié de Poutine Igor Sechin font partie des sept oligarques et politiciens qui ont été ajoutés à la liste des sanctions du Royaume-Uni.

Le gouvernement britannique a déclaré que la valeur des sanctions est estimée à 20 milliards de dollars (15 milliards de livres sterling).

READ  L'opposition tunisienne annonce une alliance contre le président

Le mois dernier, le législateur britannique Chris Bryant a appelé Abramovich pour la perte de propriété de Chelsea après avoir vu un document du gouvernement britannique divulgué en 2019 identifiant Abramovich comme un VIP en raison de ses « liens avec l’État russe et de son association générale avec l’activisme et les pratiques corrompus ».

Dans sa déclaration, le gouvernement britannique a déclaré qu’Abramovich, qui possède une fortune d’environ 12 milliards de dollars (plus de 9 milliards de livres sterling), est « l’un des très rares des années 1990 à avoir maintenu une position de premier plan sous Poutine ».

Sept autres hommes d’État et politiciens ont été ajoutés à la liste des sanctions, dont :

  • Roman Abramovich, propriétaire du Chelsea Football Club, détient des participations dans le géant de l’acier Evrase et Norilsk Nickel
  • Oleg Deripaska, qui détient des participations dans le groupe En +
  • Igor Sechin, PDG de Rosneft
  • Andrei Kostin, président du conseil d’administration de VTB Bank
  • Alexey Miller, PDG de Gazprom Energy
  • Nikolai Tokarev, président de la société publique russe de pipelines Transneft
  • Dmitry Lebedev, président du conseil d’administration de la Banque de Russie

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer