sport

Burak Yilmaz qualifie Lille! – Débriefing des joueurs et NOTES (LOSC 2-1 Sparta) – Football

Entré en fin de match, l’attaquant turc Burak Yilmaz a marqué deux fois pour donner à Lille la victoire contre le Sparta Prague (2-1) jeudi. Ce succès permet au LOSC d’assurer sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa!

Yusuf Yazici a animé la première période.

Avec Lille, la Ligue 1 aura au moins un représentant en Coupe d’Europe en deuxième partie de saison. Le club nordique s’est en effet qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa.

Quel que soit le résultat de l’autre rencontre du groupe (l’AC Milan a battu le Celtic 4-2), Lille savait que le succès suffirait à son bonheur. Mais cette victoire bien méritée a mis du temps à émerger.

Lille impliqué mais imprécis

Bien dans son match, du moins en termes d’intensité, le LOSC s’est rapidement installé dans la moitié adverse du terrain. On sentait les Mastiff très impliqués mais trop imprécis techniquement pour pouvoir faire la différence en début de partie. Ce sont même les Tchèques qui ont eu la première chance sur la frappe de Pavelka ci-dessus.

Une crainte sans conséquence pour Lille qui, malgré ses erreurs techniques, a réussi à réaliser de beaux coups grâce à Yazici, à l’origine des deux occasions manquées par Luiz Araujo! Et dont le centre bloqué par le défenseur Plechaty était très proche de tromper la gardienne Nita. Puis son coup franc a permis à André de placer une tête sur la barre juste avant la mi-temps! Pas de but à la pause, mais encore une fois dans cette compétition, le milieu offensif turc était aux bons endroits.

L’entrée sensationnelle de Burak Yilmaz!

Et nous sommes repartis sur les mêmes bases après la mi-temps. Les opportunités lilloises se sont accumulées mais les hommes de Christophe Galtier, comme David à deux reprises, ont manqué d’efficacité. Mais aussi de la chance quand la garde Nita a collé la tête de Xeka… de la tête! Heureusement, Lille recevrait un petit coup de pouce avec l’expulsion logique du défenseur Celustka provoquée par David.

Autant dire qu’on ne s’attendait pas à voir le défenseur Krejci (0-1, 71e) ouvrir le score d’une tête. On a alors cru en une véritable malédiction pour le LOSC qui n’avait pas gagné à domicile en Coupe d’Europe depuis 8 ans. Une statistique balayée suite à l’entrée décisive de Burak Yilmaz (80e, 84e), double buteur grâce à ses qualités de finisseur! C’est ainsi que Lille a renversé Sparta et a décroché sa qualification avant même la dernière journée.

READ  On attend l'équipe de basket US au complet pour la France

Le score du match: 6/10

C’est vrai, nous n’avons vu qu’une seule équipe pendant la majeure partie du match. Mais Lille nous a tout de même offert de belles séquences et surtout un scénario complètement bluffant!

Les objectifs :

– Après un court coup franc sur la voie de gauche, Plavsic, pas du tout attaqué, a tout le temps de passer au deuxième poteau. Son ballon s’est posé sur la tête de Krejci, plus haut que Bradaric et qui a trompé le gardien Maignan (0-1, 71e).

– Lancé par David sur le côté droit de la boîte, Weah traverse en arrière. Ikoné laisse habilement passer le ballon, permettant à Burak Yilmaz de croiser une frappe lente mais suffisamment bien placée (1-1, 80e).

– Sur une libération de Botman, la défense tchèque est trouée et laisse Ikoné prendre le ballon. L’international français efface un adversaire et lance parfaitement Burak Yilmaz, qui ouvre bien son pied pour ne laisser aucune chance au gardien Nita! (2-1, 84e)

NOTES de Lille

Maxifoot a attribué un score commenté (sur 10) à chaque joueur.

Homme du match: Burak Yilmaz (8/10)

L’attaquant turc n’a joué qu’un quart d’heure, mais ce temps de jeu lui a suffi pour renverser la situation! Nous ne l’avons vu que deux fois, c’est-à-dire à ses deux reprises qu’il conclut avec un sang-froid remarquable.

PEU :

Mike Maignan (5): même s’il abusait parfois de longs ballons, le gardien du LOSC s’est montré intéressant dans son jeu de coups de pied. Il faut dire qu’il n’a pas beaucoup touché le ballon avec ses mains …

Domagoj Bradaric (4): peu de succès sur ses centres en première période, le latéral gauche a bien récupéré après la pause. Il donne à David un bon ballon de but et frappe un joli tir qui se termine juste à côté du poteau. Mais il gâche sa performance en perdant son duel aérien contre l’attaquant Krejci. Remplacé à la 85e par Reinildo (non évalué).

Sven Botman (7,5) : Impérial dans les airs, le défenseur central néerlandais a dévoré les attaquants tchèques. Il a de nouveau fait preuve d’une grande autorité dans ses interventions et aurait même pu marquer si Krejci n’avait pas sauvé devant sa ligne. En fin de compte, il s’est impliqué sur le deuxième but de Burak Yilmaz, sans le vouloir.

READ  Rumeurs écossaises: Rangers, Celtic, Aberdeen, St.Johnston, Hipes, Motherwell

José Fonte (6): pas très occupé, le capitaine lillois n’a pris aucun risque inutile sur la reprise. Un pressage dangereux devant et sa libération filèrent dans les tribunes.

Tiago Djaló (3): en l’absence de Celik et Pied, le défenseur central de la formation aide sur le côté droit. Il n’a donc pas l’habileté d’un arrière droit et cela s’est à nouveau ressenti sur ses nombreuses pertes de balle. Sa seule combinaison avec Araujo a cependant abouti à un coup franc très bien placé à l’entrée de la zone. Remplacé à la 77e par Timothy Weah (non noté), est entré en position de latéral droit ce qui lui a permis de délivrer une passe décisive pour Burak Yilmaz.

Jonathan Bamba (6,5): moins entreprenant que d’habitude avec le ballon au pied, l’ancien Stéphanois a surtout brillé dans ses transmissions. Il a notamment offert de belles opportunités à Yazici, David et Xeka dont la tête n’a pas trompé le gardien Nita. Il a légèrement abandonné à la fin du match pour organiser le match.

Xeka (6): peu en vue et maladroit en première période, le milieu de terrain portugais a considérablement augmenté son niveau de jeu au deuxième acte. Il a réussi à accélérer le jeu et à attraper des balles hautes. Il s’est également projeté, d’où ses deux chances de tête, dont l’une a été bloquée par la tête du gardien de but. Aucune chance…

Benjamin André (6): très, voire trop généreux dans la reprise, le milieu de terrain n’a rien lâché. Même quand il a perdu un duel, il a refusé de laisser partir Dockal et a commis un acte criminel, même si cela signifiait prendre un carton jaune. Comme Xeka, il n’a eu aucun succès sur sa tête qui a frappé la barre. Remplacé à la 85e par Boubakary Soumaré (non noté).

Luiz Araujo (5,5): très actif en première période, l’attaquant brésilien a créé des retards et s’est offert deux grosses chances, inefficaces. Il s’est alors montré plus discret après son retour des vestiaires, ce qui n’a pas échappé à son entraîneur Christophe Galtier. Remplacé dans le 68e par Jonathan Ikoné (non noté), passeur décisif sur le deuxième but de Burak Yilmaz.

READ  Un rugbyman français interdit de traiter l'ex-ailier junior de "mangeur de bananes"

Jonathan David (7): sans but, encore une fois, l’international canadien a peut-être terminé la rencontre frustré. Cependant, il n’a pas à avoir honte de sa performance. Il manquait certes d’efficacité à ses occasions mais c’était tout de même inestimable pour ses voyages. Et surtout décisif puisqu’il provoque l’expulsion de Celustka avant son implication sur le but de l’égalisation.

Yusuf Yazici (7): très inspiré dans cette compétition, le milieu offensif était aux bons endroits en première période! Il a mal négocié certaines actions mais ses percées, ses passes et ses coups francs mettent la défense tchèque en péril. Il est à l’origine des occasions de Luiz Araujo, André et Xeka. Et n’est pas allé loin pour obtenir une pénalité après un festival dans la région. Il ne manquait que d’efficacité, ni de celle de ses coéquipiers. Remplacé à la 77e par Burak Yilmaz (8), voir les commentaires ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de la Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, qui étaient les meilleurs et les pires joueurs du jeu? Commentez dans la zone “commentaires” ci-dessous!

PEU 2-1 SPARTA PRAGUE (mi-tps: 0-0) – EUROPA LEAGUE – Groupe H (Lille) / 5ème jour
Stade: Stade Pierre-Mauroy – Arbitre: Javier Estrada Fernández

Mais : B. Yilmaz (80e) B. Yilmaz (84e) pour PEU – L. Krejcí (71e) pour SPARTA PRAGUE
Mises en garde : D. Bradaric (50e), B. André (57e), S. Botman (88e), pour PEU B. Dockal (51e), L. Krejcí (55e), O. Celustka (62e), L. Krejcí (86e), pour SPARTA PRAGUE – Expulsions : O. Celustka (64e) , pour SPARTA PRAGUE

PEU : M. MaignanTiago Djaló (T. Weah, 77e), José Fonte, S. Botman, D. Bradaric (Reinildo, 85e)Luiz Araujo (J. Ikoné, 68e), Xeka, B. André (B. Soumaré, 85e), J. BambaJ. David, Y. Yazici (B. Yilmaz, 77e)

SPARTA PRAGUE : F. NitaD. Tôle, O. Celustka, L. KrejcíA. Vindheim, B. Dockal (A. Karabec, 89e), D. Pavelka, F. Soucek (M. Travnik, 81e), L. Krejcí (M. Minchev, 89e)L. Julis (Matej Hanousek, 81e), D. Moberg-Karlsson (S. Plavsic, 46e)

Yazici était intenable en première mi-temps


Pas de but pour David mais la recrue était précieuse


Ikoné s’écarte pour laisser Burak Yilmaz égaliser (1-1, 80e)


Les Lillois félicitent le héros de la soirée


Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer