Top News

Yvelines – Val-d’Oise: un professeur retrouvé décapité, un suspect abattu

Trois semaines jour pour jour après l’attaque terroriste devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, qui a fait deux grièvement blessés, un enseignant a été décapité avec un couteau. Le parquet national antiterroriste vient de se saisir des faits.

Ce vendredi après-midi, Samuel P., professeur d’histoire, a été retrouvé tué et décapité près d’un collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) vers 17 heures, indiquent des sources policières au Parisien-Aujourd’hui en France.

Cette découverte a été faite par les policiers de la BAC (brigade anti-crime) de Conflans lorsqu’ils avaient repéré un suspect en possession d’un couteau de cuisine plus tôt. Il semble que le suspect s’était enfui, en direction de la ville voisine d’Eragny (Val-d’Oise). Après avoir été renversé, les autorités ont ordonné à l’assaillant de déposer son arme. Ce qu’il a refusé et était très agressif. Le suspect a été abattu et déclaré mort.

La victime avait montré les caricatures de Muhammad

L’agresseur serait un jeune homme d’origine tchétchène âgé de 18 ans et non un Algérien né en 1992, comme initialement annoncé. Il portait un couteau et un fusil a été trouvé à côté de lui. Il aurait posté une vidéo macabre de la tête coupée avant d’être abattu. Actuellement, les enquêteurs de la police judiciaire procèdent aux constatations sur place. Auparavant, les démineurs avaient émis des doutes sur l’existence d’un engin explosif sur le corps de l’agresseur.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime décapitée serait un professeur d’histoire au collège de Conflans-Saint-Honorine et l’auteur un parent d’élève. Les magistrats du parquet national antiterroriste, dont le procureur Jean-François Ricard, se sont rendus sur les lieux et ont repris l’enquête ouverte pour «meurtre en relation avec une entreprise terroriste et une association criminelle terroriste». Les enquêtes ont été confiées à la sous-direction antiterroriste (Sdat) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

READ  Julien Stéphan (Rennes): "Un match très compliqué" à Séville

Selon nos informations, la victime avait récemment donné une leçon à ses élèves sur la liberté d’expression et avait montré les caricatures de Muhammad.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer