World

Un cheval s’effondre en attirant des touristes à Palma, Majorque, sous une chaleur de 40 degrés Celsius

Voyager

Un cheval s’effondre après avoir attiré des touristes à travers la chaleur de 40 degrés Celsius à Majorque. Photo / Ka23 13

Un cheval s’est effondré dans la chaleur de 40 ° C après avoir attiré des touristes dans une célèbre ville espagnole.

Trois touristes ont été vus attendant dans la voiture alors que le conducteur tentait de saisir l’animal épuisé du sol à Palma, Majorque, samedi après-midi.

Les habitants ont exhorté le chauffeur à donner de l’eau et du repos au cheval et à faire sortir les touristes de la charrette qui le tirait autour de la place Juan Carlos I alors que la température était de 40 degrés Celsius.

Guillermo, chef du parti local des droits des animaux, Progreso en Verde, a déclaré aux médias espagnols qu’il déposait une plainte officielle concernant l’incident.

Amengoal a déclaré que les calèches devraient être interdites car elles exploitent les animaux.

« Il pourrait s’agir d’un coup de chaleur ou du fait que l’animal ne peut pas l’utiliser de cette manière en raison de son âge ou d’autres facteurs », a-t-il déclaré.

« Nous allons dénoncer cela car c’est la troisième fois que quelque chose de similaire se produit au cours des deux derniers mois et nous devons aller au fond de ce qui s’est passé. »

Un homme qui semblait être le propriétaire de chevaux a été vu en train d’essayer de les retirer tandis que trois personnes étaient assises dans la calèche en attente.

Les habitants espagnols se sont approchés d’eux et ont crié de descendre du wagon.

READ  COVID-19: l'épidémie d'Omicron pourrait forcer la Nouvelle-Zélande à sortir de son système de feux de circulation et à revenir à des niveaux d'alerte

Le cheval est finalement revenu sur ses pieds, mais on ne sait pas s’il a été forcé de continuer à transporter des passagers dans la ville.

L’organisation britannique de défense des animaux BETA a Créer une pétition Qui appelle spécifiquement les calèches à Majorque.

« Des dizaines de chevaux épuisés sont obligés de tirer des charrettes chargées de touristes dans les rues bondées », indique la pétition.

«De nombreux animaux épuisés s’effondrent, surtout en été, lorsque les températures atteignent régulièrement 35 degrés.

D’autres sont pris dans la circulation bruyante, ce qui entraîne souvent des accidents – le son d’un klaxon de voiture ou même la simple piqûre d’un insecte peut suffire à stimuler l’instinct de séparation d’un cheval. »

La pétition envoie automatiquement un e-mail aux maires de Palma, Alcadia et Saint Lawrence de Cardassar, les exhortant à interdire la pratique.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer