Top News

TF1 a enregistré une baisse de 8,9 % de ses ventes publicitaires trimestrielles

  • Chiffre d’affaires consolidé du 3ème trimestre en hausse de 6% grâce à Newen Studios
  • TF1 a dépensé 25 millions d’euros pour un plan de fusion raté avec M6 – DAF

PARIS, 27 octobre (Reuters) – La plus grande chaîne de télévision privée de France TF1 (TFFP.PA) Jeudi, il a déclaré que les ventes publicitaires du troisième trimestre avaient chuté de 8,9%, alourdies par une base de comparaison solide l’an dernier, lorsque les ventes avaient été stimulées par la diffusion du Championnat d’Europe de football.

TF1 a également constaté une perte de revenus publicitaires numériques après la cession de Livingly Media et de Gofeminin.de. Les ventes publicitaires du groupe au cours de la période sont tombées à 327,9 millions d’euros (327,7 millions de dollars) contre 360 ​​millions un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires consolidé de 553 millions d’euros au troisième trimestre, en hausse de près de 6% par rapport à l’année précédente, a été fortement soutenu par les ventes de Newen, filiale de production télévisuelle de TF1, à l’origine d’émissions telles que « Versailles » et « Plus Belle la Vie ».

La société mère du groupe Bouygues (BOUY.PA) Pendant plus d’un an, il a travaillé sur un projet d’acquisition d’une participation majoritaire dans le deuxième plus grand réseau de télévision privé français M6 (MMTP.PA)avant que TF1 et M6 n’abandonnent le mois dernier.

Ils ont déclaré à l’époque que leur projet de fusion, qui vise à empêcher l’émergence de plates-formes de streaming américaines, découlait de dépôts antitrust qui rendaient l’accord non pertinent.

Le directeur financier Philip Daenerys a déclaré aux journalistes lors d’un appel téléphonique que TF1 avait dépensé un total de 25 millions d’euros en 2021 et 2022 pour travailler sur le plan de fusion.

READ  Quels sont les meilleurs casinos en ligne ?

TF1 a nommé Rudolf Belmer au poste de PDG une semaine seulement après l’échec de l’accord.

Belmer, ancien président de Canal Plus de Vivendi (VIV.PA) L’opérateur satellite Eutelsat (ETL.PA)dirigera le groupe de télévision à un moment où la concurrence de Netflix et de Disney devient plus intense, alors que les plateformes cherchent à diffuser des vidéos financées par la publicité.

Le groupe n’a pas fourni d’objectifs financiers pour cette année.

(1 dollar = 1 0005 euros)

(Reportage de Matthew Rosemin) Montage par David Evans et David Gregorio

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer