Top News

Deschamps insiste sur le fait que l’atmosphère au Camp France est toujours positive malgré le fait qu’il ne mange pas de steak

Didier Deschamps insiste sur le fait qu’il n’a aucun scrupule à l’atmosphère qui règne dans le camp de France après la poursuite de la séquence d’invincibilité de son équipe avec un match nul 1-1 contre l’Ukraine.

Les Bleus ont subi une sortie choc de l’Euro 2020 en huitièmes de finale en juin après avoir perdu contre la Suisse aux tirs au but, et ont désormais fait match nul lors de cinq matches consécutifs pour la première fois de leur histoire.

La dernière performance décevante de la France est survenue samedi à Kiev alors que le premier but international d’Anthony Martial en cinq ans a annulé l’excellent premier match de Mykola Shabarenko.

Cependant, le champion du monde est toujours en position de force pour se qualifier pour Qatar 2022 et Deschamps a rejeté les suggestions selon lesquelles il y aurait des problèmes dans les coulisses.

“Vous avez des impressions extérieures qui ne sont pas les mêmes à l’intérieur”, a-t-il déclaré à Telefoot. « Il n’y a vraiment aucun problème avec cet aspect des choses.

“Je peux vous assurer que le groupe est concentré, même si nous sommes dans une période moins réussie. Tout est lié en termes de confiance et de réussite.”

Bien qu’ayant 61,5% du ballon et réussissant 16 tirs, dont cinq cadrés, les hommes de Deschamps n’ont pas réussi à marquer le but vainqueur.

La France a maintenant concédé le premier but en cinq matchs consécutifs, leur plus longue série depuis l’époque de Raymond Domenech de novembre 2009 à juin 2010.

“Les adversaires nous présentent le même schéma devant le but avec les blocs”, a ajouté Deschamps.

READ  La France bat la barre contre le Portugal

“Nous avons la fâcheuse habitude de courir après le score maintenant. Il y a des moments comme ça, il faut l’accepter.”

La France compte quatre points d’avance sur la Finlande, deuxième du groupe D, bien que son prochain adversaire ait deux matchs en main.

Avant l’affrontement de mardi entre les deux équipes à Lyon, l’attaquant français Karim Benzema a admis que c’était à lui et à ses coéquipiers de porter le match en Finlande s’ils voulaient reprendre le chemin de la victoire.

“Il n’y a pas de quoi s’inquiéter”, a-t-il déclaré à Telefoot. « Il faut donner le rythme et gérer nos efforts, c’est à nous de donner le rythme.

“Si nous gardons le ballon derrière nous, nous devons jouer vite et passer des verticaux pour blesser l’adversaire. Nous avons les joueurs pour cela. Nous ne pouvons pas aller aussi vite que l’adversaire l’a défini.

“Nous devons entrer sur le terrain avec le désir de gagner.”

Le match au Groupama Stadium sera un moment d’émotion pour Benzema, qui a passé 12 ans à Lyon avant de rejoindre le Real Madrid en 2009.

“C’est très spécial, a déclaré Benzema. Je n’ai pas encore joué dans ce stade.” “Revenir dans ma ville, où tout a commencé pour moi, est spécial.”

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer