science

Se concentrer sur les enfants non vaccinés, renforcer les capacités de vaccination systématique : Organisation mondiale de la santé

L’Organisation mondiale de la santé a appelé aujourd’hui à un effort ciblé pour fournir des vaccins pédiatriques vitaux aux près de 4,6 millions d’enfants signalés comme non vaccinés ou ne recevant pas de doses en 2021, alors que les pays intensifient leurs efforts pour égaler ou dépasser la couverture vaccinale pandémique pré-COVID-19 les niveaux.

« Le nombre d’enfants non vaccinés a plus que doublé, passant de 2 millions en 2019 à 4,6 millions dans la Région d’ici 2021 malgré les efforts déployés par les pays pour maintenir ou rétablir la vaccination systématique des enfants », a déclaré le Dr Poonam Khetrapal Singh, directeur régional de l’OMS pour l’Asie du Sud-Est : « Nous devons combler de toute urgence les lacunes et les défis exacerbés par la pandémie de COVID-19. »

Le directeur régional s’adressait aux représentants des ministères de la santé, des groupes consultatifs nationaux sur la vaccination et des agences partenaires participant à un atelier régional de quatre jours pour renforcer les capacités de vaccination systématique après la pandémie de COVID-19.

« Nous devons identifier avec précision les zones à haut risque avec un grand nombre d’enfants qui ne reçoivent pas la dose zéro, et améliorer rapidement l’accès et l’adoption de la vaccination de routine », a déclaré le Dr Khetrapal Singh.

Les activités de vaccination de rattrapage et les campagnes spéciales mises en œuvre par les pays doivent être revues et des mesures telles que l’augmentation de l’âge minimum de la population cible doivent être prises, si nécessaire, pour combler les lacunes immunitaires.

Elle a déclaré que les moteurs comportementaux et sociaux de la vaccination devraient être identifiés pour guider les interventions ciblées et les stratégies visant à engager les communautés à accélérer la demande de vaccination.

READ  L'utilisation des cratères d'impact dans la datation des événements géologiques à la surface de Mars

Le directeur régional a mis l’accent sur la cartographie périodique des populations à risque et les plans pratiques pour combler les lacunes en matière de vaccination.

Le directeur régional a noté que la couverture vaccinale systématique dans la Région était très variable, alors que de nombreux pays ont maintenu une couverture vaccinale élevée pour les enfants même pendant la pandémie de COVID-19 et que les progrès s’accélèrent maintenant, tandis que dans certains autres pays, la couverture a diminué en 2020 mais s’est stabilisée en 2021 et 2022 pourraient désormais atteindre les niveaux pré-pandémiques. Cependant, il y a aussi des pays où la couverture reste sous-optimale.

Le Directeur régional a félicité le Timor-Leste d’avoir introduit le vaccin conjugué contre le pneumocoque dans ses campagnes de rattrapage, et le Népal d’être devenu le quatrième pays au monde en 2022 à introduire le vaccin conjugué contre la typhoïde.

Le Dr Khetrapal Singh a félicité le Bangladesh pour avoir rétabli les services de vaccination aux niveaux antérieurs à la COVID-19 d’ici juin 2020 ; L’Inde va lancer une campagne de vaccination de masse – Mission Indradhanush ; et l’Indonésie à remplir les conditions de préparation pour le nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 dans un délai record de deux semaines à compter de la notification d’une épidémie de poliovirus dérivé d’un vaccin de type 2 en novembre 2022.

Le Bhoutan, la Corée du Nord, les Maldives, le Sri Lanka et le Timor-Leste ont maintenu le statut d’élimination de la rougeole tout au long de la réponse au COVID-19, tandis que le Sri Lanka et les Maldives ont été certifiés éliminés de la rubéole en 2020.

READ  Voici comment perdre du poids rapidement et en toute sécurité à la maison

La Région OMS de l’Asie du Sud-Est reste exempte de poliovirus sauvage et maintient son statut d’élimination du tétanos maternel et néonatal.

Grâce à des efforts continus au fil des ans, la couverture vaccinale systématique dans la Région a dépassé 90 % en 2019. Le nombre d’enfants sans une seule dose est passé de plus de 5 millions en 2010 à 2 millions en 2019. Cependant, pendant la pandémie de COVID-19, le La couverture du DTC3 (troisième dose de vaccin pour protéger contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos), indicateur standard de mesure de la couverture vaccinale, est passée de 91 % en 2019 à 85 % en 2020 et est tombée à 82 % en 2021, entraînant une forte augmentation du nombre. d’enfants non vaccinés et non vaccinés dans la zone avec la plus grande cohorte de naissances.

En plus d’identifier les défis et les goulots d’étranglement, l’atelier visait à identifier les lacunes en matière de capacités pour permettre aux pays de concevoir des plans de formation pour les agents de santé afin d’intensifier davantage la vaccination de routine, et de plaider pour un soutien et une coordination durables dans l’ensemble des secteurs de la santé et d’autres secteurs concernés pour la prestation de services dans le cadre des soins primaires. soins de santé.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer