entertainment

Mago Production, Godo Films, Equipe Apapacho Films à Polinopolis

Mago Production en Espagne produira la série animée “Polinopolis” en coproduction avec Godo Films en France et Apapacho Films au Mexique. Goldbee, basé à Barcelone, s’occupera des ventes internationales

Les radiodiffuseurs publics TVE et TVC en Espagne, ainsi que la chaîne publique argentine pour enfants Pakapaka et l’Institut catalan des entreprises culturelles (ICEC) ont également participé à la production. La série est écrite et réalisée par Martin Guido (“Flying Squirrels”, “Tin and Two”).

“Polinopolis” est une série de 52 épisodes sur la famille, l’amitié et la diversité, chaque épisode se concentrant sur cinq amis partageant une expérience pour la première fois. “Il contient un mélange de personnages uniques qui, malgré leurs différences, apprennent à vivre ensemble leurs premières expériences et à se soutenir mutuellement”, a déclaré à Variety Christoph Goldberg, directeur des ventes de Goldbee, ajoutant que la série porte “un puissant message pour la jeunesse d’aujourd’hui, à l’heure où il est dans tous les esprits.”

La série raconte l’histoire de Yuca, un monstre à fourrure envahi par la végétation, et de son meilleur ami Milo, un garçon humain turbulent et impulsif de l’héritage Elfish. D’autres personnages notables sont : Uma, une tête flottante, Kemal et une encyclopédie volante, Zappo, une abeille gâtée et étonnante ; Rocco, un rock qui parle. Tous datent de l’époque où il arrivait presque tous les jours d’essayer quelque chose de nouveau… et tout cela se passe dans un monde sans précédent appelé Polinopolis.

Peter Keydel de Mago Production a réuni l’équipe de création et de production. « Nous avons constitué une véritable équipe internationale de jeunes talents d’Europe et d’Amérique latine pour chacun des créateurs. [issues] et fabrication. Je suis très heureux de voir leur voix créative unique se refléter si bien dans « Polinopolis », a-t-il déclaré avec enthousiasme.

READ  The French Dispatch : Léa Seydoux, nouvelle de No Time to Die, à l'affiche du dernier film de Wes Anderson | Actualités Ents & Arts

Selon les producteurs, dans « Polinopolis », la présence du passé n’est pas seulement architecturale. Des esprits anciens, des fantômes et des fantômes errent dans la ville et vivent avec les Polino Polypolans d’aujourd’hui. Il est tout à fait normal de se disputer un matin avec un fantôme vieux de 1 600 ans, le lendemain d’aider une famille de rochers à traverser la rue à l’heure de pointe et le week-end de se retrouver pour un pique-nique avec un groupe de Vikings végétariens.

Le producteur mexicain Ruben Rojo d’Apapacho a déclaré : « Les idées et l’esthétique des personnages et des origines de Polinopolis représentent notre culture comme beaucoup d’autres cultures dans ce monde.

Il a ajouté : “Nous avons créé nos propres arrière-plans afin de créer un message global sur ce que c’est que d’essayer des choses pour la première fois.”

Rojo est également un réalisateur de prises de vues réelles et est sur le point de terminer son premier long métrage “Courage”, coproduit par Magoo Productions et Apache.

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer