science

Lutte contre la peste porcine africaine en Afrique


Téléchargez le logo

Le secteur porcin est l’un des principaux piliers des moyens de subsistance et du développement socio-économique en Afrique rurale, et revêt une importance stratégique pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle du continent. Cependant, le secteur est confronté à des défis complexes tels que la peste porcine africaine (PPA). La PPA est une maladie mortelle pour les porcs et peut se propager au-delà des frontières.

Conscients des défis et des opportunités existants, le Bureau panafricain des ressources animales de l’Union africaine, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et l’Institut international de recherche sur l’élevage collaborent depuis mars 2013 pour élaborer une stratégie à l’échelle africaine pour la protection des espèces animales. ressources animales. Prévention et contrôle de la peste porcine africaine. À cette fin, un groupe de travail composé des trois organisations et du Groupe d’experts permanent du GF-TADs sur la peste porcine africaine a été créé et a travaillé de manière approfondie sur la stratégie. La première version de la Stratégie régionale de lutte contre la peste porcine africaine en Afrique a été publiée en 2017 sous les auspices de l’IBAR de l’Union africaine.

L’objectif de la stratégie est d’améliorer la sécurité alimentaire, de réduire la pauvreté, de créer de la richesse et de stimuler l’économie africaine. La première stratégie a été formulée en 2017 et a maintenant été mise à jour pour s’aligner sur l’initiative mondiale de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de l’agriculture et de la santé mentale (ASF). Pour garantir l’efficacité de cette stratégie, les experts l’ont révisée et améliorée. Il a été recommandé à l’UA-BIRA d’être le gardien de cette stratégie en raison de son rôle dans la coordination de l’utilisation des ressources de l’élevage, de la pêche et de la faune sauvage en Afrique. La peste porcine africaine est une maladie transfrontalière ayant des répercussions régionales et mondiales importantes, ce qui rend indispensables des efforts coordonnés et une orientation stratégique.

READ  Deux astronautes de la NASA se sont rendus dans l'espace ouvert - partout dans le monde et dans notre pays

En marge du Sommet africain sur le climat, le Sous-Directeur général de la FAO et Représentant régional pour l’Afrique, le Dr Abebe Haile Gabriel, a remis la stratégie à l’Administrateur de l’Union africaine – IBAR, le Dr Hiam Salih.

Cette collaboration et cette stratégie démontrent une approche proactive de la gestion du bétail en Afrique. Si elle est correctement mise en œuvre, cette stratégie contribuera à protéger les investissements des éleveurs de porcs, à améliorer le commerce du porc en Afrique et au-delà, et à améliorer les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la nutrition de toutes les personnes concernées.

Il est également important de surveiller les contributions de chaque partenaire pour garantir le succès et éviter la duplication des efforts. L’UA-BIRA a une histoire de conduite de changements positifs dans le secteur de l’élevage, tels que l’éradication de la peste des petits ruminants (PPR) et de réponse aux défis et opportunités liés aux ressources animales de l’Afrique.

La collaboration entre les organisations et l’engagement dans la lutte contre la peste porcine africaine démontrent une approche proactive de la gestion du bétail en Afrique. Pour garantir le succès, il est important d’établir un mécanisme de suivi pour suivre les progrès des contributions de chaque partenaire et éviter la duplication des efforts. Cette stratégie représente une avancée importante dans le secteur de l’élevage, car elle s’appuie sur des succès passés tels que l’éradication de la peste des petits ruminants (PPR) et la réponse aux défis et opportunités liés au développement des ressources animales en Afrique.

READ  La nouvelle voie vers le rêve spatial de la Chine

Distribué par APO Group pour l’Union africaine – Bureau africain des ressources animales (AU-IBAR).

Ce communiqué de presse a été publié par APO. Le contenu n’est pas contrôlé par l’équipe éditoriale d’African Business et le contenu n’a pas été examiné ou validé par nos équipes éditoriales, nos lecteurs auditeurs ou nos vérificateurs de faits. La source est seule responsable du contenu de cette publicité.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer