Top News

Les autorités françaises confisquent des peintures appartenant à des oligarques russes

Le tableau « Autoportrait » de Pyotr Konchalovsky ne reviendra pas en Russie. Le tableau de 1912 appartient à Peter Aven, un homme d’affaires russe inscrit sur la liste des sanctions de l’UE. Les autorités françaises ne lui permettront pas de retourner en Russie. Le travail de Konchalovsky a été montré à la Fondation Louis Vuitton à Paris, dans le cadre de « Collection Morozov : icônes de l’art moderneJusqu’au 3 avril.

Porte-parole du ministère français de la Culture . mentionné Le New York Times Le tableau de Konchalovsky « restera en France tant que son propriétaire, un oligarque russe, fera l’objet d’un gel des avoirs ».

Entrée du « Mozorov Group » à la Fondation Louis Vuitton, Paris, France. L’exposition comprenait deux cents œuvres françaises et russes d’art impérial et moderne de la collection des frères Morozov.

Château de LucGetty Images

Par ailleurs, le « Portrait de Timofey Savvich Morozov » de Valentin Serov, également exposé à l’exposition du Groupe Morozov, sera conservé en France en raison des relations avec les oligarques russes. Le conseil d’administration de Serov appartient actuellement à Musée de la maîtrise d’avant-garde—Nom du groupe Vyacheslav Moshe Kantor. Cantor, comme Avène, figurait également sur la liste des sanctions de l’UE.

La France n’est pas le seul pays à s’être emparé de l’art russe. En Finlande, trois expéditions d’art russe d’une valeur de 46 millions de dollars saisi par les autorités la semaine dernièreCependant, le ministère finlandais des Affaires étrangères – en discussion avec les autorités de l’UE – a décidé de restituer l’art à la Russie.

De nombreuses peintures présentées dans l’exposition de la Fondation Louis Vuitton appartiennent aux musées d’État russes et la loi française interdit leur confiscation. Le Lire la loi de 1994en traduction, « les biens culturels prêtés par une puissance étrangère, une autorité publique ou un établissement culturel étranger, et destinés à être présentés au public en France, sont exonérés de saisie pendant la durée de leur prêt à l’État français ou à toute personne morale désignée par cela ».

En plus de saisir ces deux peintures russes appartenant à des particuliers, les autorités françaises ne restitueront pas le portrait de Serov de Margarita Morozova, propriété du Musée ukrainien de Dnipropetrovsk. Les travaux resteront en France pour la conservation, car les inquiétudes grandissent quant aux dommages causés aux musées ukrainiens.

Le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a déclaré qu’au moins 53 sites ukrainiens avaient été gravement endommagés lors de l’invasion russe.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et est importé dans cette page pour aider les utilisateurs à fournir leur adresse e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io

READ  Finlande: suivez le match en direct!

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer