Top News

les 4 policiers accusés traduits en justice

Le week-end dernier, l’homme avait été sévèrement battu par plusieurs policiers, depuis lors placé en garde à vue.

Quelques jours après la diffusion d’une vidéo montrant le passage à tabac du producteur Michel Zecler dans son studio d’enregistrement parisien par des policiers, la justice a décidé d’agir. Placés en garde à vue, les quatre policiers incriminés ont été traduits en justice, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier.

Dans un contexte politique tendu pour le gouvernement, le procureur de Paris Rémy Heitz a tenu une conférence de presse à 17 heures pour annoncer l’orientation donnée à la garde à vue de quatre policiers à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN, la «police de police») a commencé vendredi après-midi.

Enquête ouverte

Une enquête est ouverte à leur encontre depuis mardi pour «violences volontaires d’une personne détenant l’autorité publique», avec circonstance aggravante de racisme, et «contrefaçon par écrit en public», un crime passible d’assises, même si ce délit conduit le plus souvent à poursuite devant un tribunal pénal.

Le parquet de Paris peut prendre plusieurs décisions: licencier, lever la garde à vue pour que l’enquête puisse se poursuivre, ou engager des poursuites. Dans ce dernier cas, il peut décider de renvoyer immédiatement les policiers en justice s’il y a un problème et si l’enquête est jugée fructueuse, ou ouvrir une enquête judiciaire.

READ  Yates défie l'homme de remporter une victoire sur Bernal après avoir gravi le Monte Zonkolan

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer