Top News

Le Qatar appelle les talibans à protéger les civils

émis en : la moyenne:

Doha (AFP)

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, chef du bureau politique des talibans à Doha, a appelé à assurer la protection des civils en Afghanistan, lors d’une réunion dans l’Etat du Golfe mardi.

Doha a accru la pression sur les talibans, qui ont un bureau politique au Qatar à l’invitation du gouvernement, pour qu’ils respectent les droits et protègent les civils ces dernières semaines.

Le dernier appel est intervenu après une rencontre à Doha entre le ministre Cheikh Mohammed bin Abdul Rahman Al Thani et le chef du bureau politique des talibans, le mollah Abdul Ghani Baradar.

Le ministère qatari des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que “la réunion a passé en revue les derniers développements politiques et sécuritaires en Afghanistan, en mettant l’accent sur la protection des civils, en intensifiant les efforts nécessaires pour parvenir à la réconciliation nationale et en travaillant pour un règlement politique global et un transfert pacifique du pouvoir.” .

“L’importance de préserver les acquis du peuple afghan” a également été évoquée, a-t-elle ajouté.

Baradar, cofondateur et chef adjoint des talibans, est considéré comme un futur chef potentiel de l’Afghanistan sous le règne des militants.

Doha a facilité des réunions ponctuelles entre les militants et l’ancien gouvernement afghan pendant des mois, le statut de l’ancienne équipe de négociation à Kaboul étant remis en question après la prise du pouvoir par les talibans.

Le Qatar a appelé samedi les talibans à adopter un cessez-le-feu, mais au lieu de cela, les militants ont consolidé leurs gains militaires dans tout le pays et ont avancé à Kaboul le lendemain lorsque les forces gouvernementales se sont rendues.

READ  Classic NZ-France ouvre la Coupe du Monde de Rugby

Des dizaines de milliers de personnes ont tenté de fuir l’Afghanistan pour échapper au régime islamiste intransigeant attendu sous les talibans, ou par peur de représailles directes pour s’être rangé du côté du gouvernement soutenu par les États-Unis qui a régné au cours des deux dernières décennies.

Les vols d’évacuation de l’aéroport de Kaboul ont repris mardi, après le chaos de la veille, alors que des foules immenses se rassemblaient sur le tarmac, alors que certains s’accrochaient désespérément à l’extérieur d’un avion militaire américain alors qu’il se préparait à décoller.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer