World

Le prix Nobel de la paix 2020 est décerné au Programme alimentaire mondial

Le prix Nobel de la paix décerné vendredi 9 octobre au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies, a annoncé le Comité Nobel norvégien, arguant que la nécessité de solutions multilatérales était “plus visible que jamais».

Le PAM est récompensé pour “ses efforts pour lutter contre la faim, pour sa contribution à l’amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle de premier plan dans les efforts visant à empêcher l’utilisation de la faim comme arme de guerre», A déclaré le président du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen. Il s’agit du douzième prix Nobel de la paix décerné à une organisation ou une personnalité des Nations Unies ou liée aux Nations Unies.

15 milliards de rations distribuées

Fondé en 1961 avec son siège à Rome et financé entièrement par des contributions volontaires, l’organisme des Nations Unies affirme avoir distribué 15 milliards de rations et aidé 97 millions de personnes dans 88 pays l’année dernière. Un chiffre vertigineux mais qui ne représente qu’une fraction du besoin total.

Opérant aussi bien en hélicoptère qu’à dos d’éléphant ou de chameau, le PAM se présente comme “la plus grande organisation humanitaire», Une nécessité puisque, selon ses estimations, 690 millions de personnes – une sur 11 – souffraient de sous-alimentation chronique en 2019. Et probablement plus cette année à cause de la pandémie. Cette année, 318 candidats étaient en lice, dont 211 particuliers et 107 organisations. Une pléthore de liste mais dont la composition reste encore secrète.

READ  Les conseils fiscaux de la famille Trump

950.000 euros de gain

Le prix – une médaille d’or, un diplôme et une somme de 10 millions de couronnes suédoises (près de 950000 euros) – doit être remis physiquement le 10 décembre à Oslo si les conditions sanitaires le permettent ou, sinon, à distance via des moyens numériques.

L’année dernière, le prix Nobel est allé au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, couronné pour le rapprochement qu’il a initié avec l’ancien frère ennemi, l’Érythrée, mais qui fait désormais face à des violences interethniques et à des manifestations anti-gouvernementales, sévèrement réprimées.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer