Top News

Le Mali annonce que le Tchad enverra 1 000 soldats supplémentaires alors que la France se retire

BAMAKO (Reuters) – Le Tchad prévoit de déployer 1 000 soldats supplémentaires au Mali pour renforcer ses forces qui y combattent les militants, a déclaré le ministère malien des Affaires étrangères, alors que la France intensifie sa présence militaire dans la région du Sahel en Afrique.

Les soldats tchadiens représentent environ 1 400 des 13 000 hommes de la force de maintien de la paix de l’ONU dans le nord et le centre du Mali, où une insurrection islamiste a prospéré malgré neuf années d’efforts des armées internationales pour la contenir.

Dans un communiqué vendredi soir, le ministère malien des Affaires étrangères a déclaré que le déploiement attendu renforcerait ces forces et d’autres tchadiennes à un moment où la France, l’ancienne colonie, intensifie sa mission antiterroriste régionale de 5 000 hommes connue sous le nom de Barkhane.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

« Le déploiement s’inscrit dans un cadre bilatéral à la demande du gouvernement tchadien de renforcer son bataillon dans le nord du Mali suite à la reconfiguration de la force Barkhane », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le président Emmanuel Macron a annulé vendredi un voyage au Mali du 20 au 21 décembre pour visiter les forces françaises au milieu des craintes de propagation du coronavirus Omicron. Lire la suite

Le porte-parole du gouvernement tchadien, Azem Bermandoua, a déclaré samedi à Reuters que des troupes supplémentaires seraient bientôt envoyées au Mali, mais il a refusé de préciser la taille de l’unité ou le calendrier du déploiement.

« Après le retrait des forces françaises, nous avons jugé urgent de renforcer les capacités opérationnelles et tactiques de notre unité en attendant que l’armée malienne et les Casques bleus (ONU) réorganisent leur déploiement », a déclaré Bermendo.

READ  Dans la Silicon Valley, en France, un bâtiment modulable et transparent conviendrait

Le Tchad a déployé environ 1 000 soldats dans la zone tri-frontière du Niger, du Burkina Faso et du Mali en février pour renforcer les armées nationales après que la France a publiquement envisagé de réduire sa présence régionale. Lire la suite

La France prévoit de retirer près de la moitié de son unité d’ici 2023, de déplacer davantage de moyens au Niger et d’encourager d’autres forces spéciales européennes à travailler aux côtés des armées locales. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Couverture) de Timoko Diallo et Mohamed Ramadan

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer