Top News

L’administration Trump démissionne en réaction à l’invasion du Capitole

Choqués par l’attitude de Donald Trump face aux scènes de violences au Capitole mercredi soir, cinq membres de son administration ont démissionné dans la foulée. D’autres départs pourraient être annoncés.

L’entourage du président américain sortant Donald Trump craque. Plusieurs membres de son administration ont choisi de se dissocier du républicain après l’intrusion d’activistes pro-Trump mercredi au Capitole à Washington, interrompant la session censée confirmer la victoire de Joe Biden au Congrès.

Dans ce climat d’insurrection, instillé par Donald Trump, qui a appelé ses partisans à défier le Congrès, Matthew Pottinger, conseiller adjoint pour la sécurité nationale à la Maison Blanche, a remis sa démission, indique le média américain Bloomberg. Même décision du côté de Sarah Matthews, membre du service de presse, d’Anna Cristina Niceta, assistante au bureau de la Première Dame et de Stephanie Grisham, chef de cabinet de Melania Trump, Rapports CNN.

Ce dernier, cependant, ne faisait pas référence aux scènes de chaos enregistrées dans le temple de la démocratie américaine. Elle a exprimé sa «fierté» d’avoir servi le cabinet de Melania Trump.

Autres démissions attendues

Dans la soirée, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mick Mulvaney, a également emboîté le pas. « Je ne peux pas faire ça, je ne peux pas rester », a-t-il expliqué ce jeudi après-midi à CNBC.

« Nous ne nous sommes pas engagés à voir ce qui s’est passé hier (…) Donald Trump n’est plus le même qu’il y a huit mois », dit-il.

Les départs précipités pourraient encore se poursuivre, selon la chaîne américaine, qui annonce que Chris Liddell, chef de cabinet adjoint de la Maison Blanche, envisage également de se retirer de l’administration Trump. Idem pour Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale.

READ  Laissez Air France vous emmener à la découverte du pays avec sa nouvelle vidéo sur la sécurité en vol

De plus en plus isolé dans son propre camp, Donald Trump a finalement reconnu – après deux mois de polémique – la victoire de Joe Biden, consacrée par le Congrès quelques heures à peine après les violences commises mercredi.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer