World

Exclusif: l’Australie signe un changement majeur pour annuler les visas de 501 déportés

Actuellement, les visas peuvent être révoqués pour des raisons personnelles si les personnes ont passé plus d’un an en prison. Cependant, l’immigration australienne a approuvé la nouvelle directive qui entrera en vigueur le 3 mars.

Dans une déclaration à Newshub, un porte-parole du gouvernement a déclaré: « Le ministère de l’Intérieur doit désormais considérer la durée de vie d’une personne dans la communauté australienne comme une considération primordiale lorsqu’il décide d’annuler le visa de quelqu’un. »

Lorsqu’une demande de report est envisagée, ils tiendront désormais compte de l’impact sur les membres de la famille en Australie, en accordant une plus grande importance aux liens que leurs enfants entretiennent avec le pays.

Non seulement cela, mais la « force, la durée et la nature » de leurs relations avec la société australienne seront prises en compte.

La nouvelle règle stipule qu ‘ »un poids significatif doit être accordé au fait qu’un non-ressortissant résidait habituellement en Australie pendant et après l’année de sa formation, quels que soient le moment où son infraction a commencé et le niveau de cette infraction ».

Mais lorsque des individus « constituent un danger pour la société », l’Australie continuera d’annuler leurs visas et de les expulser.

De nombreux quinquagénaires sont actuellement expulsés avec peu de contacts avec la Nouvelle-Zélande. Newshub révélé Un homme attendait son expulsion après que sa mère l’ait mis au monde en vacances en Nouvelle-Zélande.

Deon Taiapa n’a aucun souvenir d’avoir été en Nouvelle-Zélande en 1974 car il n’était qu’un nouveau-né lorsqu’il est allé en Australie.

Il a été accueilli par sa mère australienne lors d’une courte visite – et douze semaines sur la terre des Kiwis ont suffi au gouvernement australien pour croire qu’il appartenait désormais à la Nouvelle-Zélande.

READ  Venise demande aux touristes de jeter les bouteilles d'eau en plastique et de boire aux fontaines

« Elle était enceinte là-bas pendant les vacances et elle m’a eu là-bas. Trois mois plus tard, nous sommes venus en Australie », a déclaré Tayaba.

« Pour moi, la Nouvelle-Zélande est un pays étranger, vous n’êtes jamais allé en Nouvelle-Zélande, vous n’avez jamais quitté l’Australie. »

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer