Top News

Enquête DPE et nouveau bilan énergétique de l’immobilier en France

En tant que résident ou propriétaire d’une résidence secondaire en France, vous devrez probablement, à un moment donné, être confronté au système français de classification énergétique des biens immobiliers.

Voici les principaux points du dispositif du gouvernement français pour éviter que les logements ne soient trop chauds en été ou trop froids en hiver.

Enquête diagnostique pour la vente ou la location d’un bien immobilier

Il est déjà devenu obligatoire d’effectuer un Diagnostics de performances actifs (DPE), qui estime la consommation énergétique d’une maison et la quantité de gaz à effet de serre qui y est associée, et rend compte des résultats lors de la vente ou de la location d’une propriété.

Les propriétés sont notées de A à G, A étant la meilleure.

Les propriétés classées A les plus efficaces consomment 70 kWh par mètre carré, et les propriétés G sont les moins efficaces, consommant plus de 421 kWh par mètre carré.

La catégorie DPE doit figurer dans toutes les annonces d’agence immobilière, qu’elles soient en location ou en vente.

Comment calculent-ils la note ?

La consommation énergétique réelle du bien, basée sur la facture énergétique, n’entre plus en compte dans l’évaluation du DPE.

Au lieu de cela, cela dépend de facteurs tels que :

  • Les matériaux de construction

  • Conseils

  • isolation

  • Double vitrage

  • Équipement de chauffage

Les propriétés plus anciennes sans isolation moderne peuvent avoir de mauvais résultats, même si elles ne consomment pas beaucoup d’électricité.

Audit complémentaire des propriétés notées F et G

Désormais, dans le cas des maisons notées F et G, les vendeurs devront également passer par une évaluation. Bio-audit (audit énergétique) et montrez-le aux acheteurs potentiels lors de leur première visite.

READ  Aperçu de l'étape 15 du Tour de France

Le document suggérera les travaux nécessaires pour augmenter la classe énergétique, même si des améliorations ne sont pas nécessaires pour la vente.

L’audit sera obligatoire pour les maisons et immeubles à propriétaire unique, mais pas pour la plupart des appartements.

Que comprendra l’audit supplémentaire ?

En plus de décrire les caractéristiques générales de chauffage et d’électricité de la propriété ainsi que les travaux de rénovation proposés, le document doit comprendre les éléments suivants :

  • Estimer les économies d’énergie potentielles

  • Estimer le coût des rénovations

  • Principaux programmes d’aide financière nationale et locale disponibles

Il doit présenter au moins deux scénarios de réalisation de rénovations, en une ou plusieurs étapes, permettant au bien d’accéder à la catégorie C.

Sauf restrictions particulières, la première étape doit élever le niveau au moins à E.

Des audits similaires seront nécessaires pour les maisons des bandes E à partir de 2025 et de la bande D à partir de 2034.

Vendre une propriété

Les annonces de vente de biens immobiliers notés F, G ou G+ doivent inclure cette ligne Se livrer à une consommation d’énergie excessiveOu « des logements qui consomment trop d’énergie ».

Les acheteurs qui ne souhaitent pas louer les propriétés qu’ils achètent peuvent toujours acheter des propriétés peu performantes, s’ils le souhaitent.

Restrictions imposées aux propriétaires

Depuis le 1er janvier 2023, un bien classé G+ consommant 450 kWh par mètre carré ne peut plus être loué.

Les biens locatifs classés G en cours de location sont considérés comme « insalubres » et le locataire peut demander au propriétaire de réaliser des travaux pour les améliorer.

READ  les pistes envisagées par Emmanuel Macron à la veille de son discours

Le locataire doit cependant continuer à payer son loyer.

Les tarifs de location indiqués pour les propriétés notées F et G ne peuvent pas être augmentés.

Selon le nouveau planning :

  • À compter du 1er janvier 2025, les immeubles locatifs doivent avoir une cote minimale de classe F ou jusqu’à 420 kWh par mètre carré.

  • À compter du 1er janvier 2028, les immeubles locatifs doivent avoir une cote minimale de classe E ou jusqu’à 330 kWh par mètre carré.

  • Depuis le 1er janvier 2034, les immeubles locatifs doivent avoir une cote minimale de classe D ou jusqu’à 250 kWh par mètre carré.

Comment trouver un auditeur

De nouveaux audits pourront être réalisés par des entreprises ayant Audit actif de la maison individuelle AdmissibleCeux avec RGE Offre globale certificatet certifié Outils de diagnostic.

Vous pouvez trouver un auditeur sur l’un de ces sites Web gouvernementaux :

https://diagnostiqueurs.din.development-durable.gouv.fr/index.action

https://france-renov.gouv.fr/annuaire-rge

L’audit coûtera probablement entre 400 € et 1 000 € ou plus, selon le bien.

Les qualifications DPE sont valables 10 ans.

La classification peut-elle être « falsifiée » ?

Non. Toute fausse déclaration ou manipulation de la valorisation du DPE est punie d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 000 € pour les particuliers ou 15 000 € pour les entreprises.

Articles Liés

Chronologie des nouvelles restrictions énergétiques pour les logements en France

La notation énergétique DPE des biens immobiliers en France est-elle basée sur des factures réelles ?

Le groupe français déclare que les vieilles maisons de campagne devraient être exemptées du plan énergétique de l’UE

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer