sport

Crutchlow remplace Vinales chez Yamaha pour le GP de Grande-Bretagne

MotoGP – TT Assen – TT Circuit Assen, Assen, Pays-Bas – 27 juin 2021 Maverick Vinales de Monster Energy Yamaha MotoGP en course REUTERS / Yves Herman

20 août (Reuters) – Le motard espagnol Maverick Vinales et Yamaha se sont immédiatement séparés vendredi avec le pilote britannique Cal Crutchlow en remplacement de sa tournée à domicile à Silverstone la semaine prochaine.

Yamaha avait déjà suspendu Vinales et l’avait retiré du Grand Prix d’Autriche pour avoir prétendument tenté de détruire le moteur de sa moto lors de la course précédente.

Le nonuple vainqueur du MotoGP devait partir à la fin de la saison après avoir mis fin à son contrat il y a un an, mais Yamaha a déclaré qu’une séparation immédiate avait maintenant été convenue.

Crutchlow a annoncé sa retraite à la fin de la saison dernière, mais est revenu avec l’équipe Yamaha non constructeur dans le Red Bull Ring autrichien en remplacement de l’Italien Franco Morbidelli, blessé.

Le vainqueur de trois courses, âgé de 35 ans, rejoint désormais l’équipe d’usine au complet aux côtés du capitaine du Championnat de France Fabio Quartararo.

“C’est un honneur de faire partie de Yamaha et de faire ce qui était censé être trois courses pour le Team Petronas Yamaha Sepang Racing, mais les plans ont changé”, a déclaré Crutchlow.

“Je tiens à les remercier et j’ai hâte de rouler avec l’équipe d’usine.”

Aprilia Vinales a signé pour la saison prochaine, l’Espagnol rejoignant l’équipe italienne pour un contrat d’un an avec possibilité de renouvellement. Il sera le partenaire de son compatriote Alex Espargaro. Lire la suite

READ  La France réclame une première réserve pour le voyage des Six Nations à Dublin

Vinales, qui a débuté en 125cc avec Aprilia, a remporté le championnat Moto3 en 2013 avec KTM. Il est septième au général.

Reportage supplémentaire de Manasi Pathak à Bengaluru / Alan Baldwin à Londres ; Montage par Peter Rutherford et Ken Ferris

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer