sport

Célébrer la culture canadienne-française à Strathmore – StrathmoreNow.com

Ce jeudi, les élèves de l’École Brentwood Elementary School célébreront la culture canadienne-française avec un carnaval annuel d’événements culturels amusants.

Erin Friesen, directrice associée de l’École Brentwood Elementary School, a expliqué : « Nous organisons un carnaval, qui est un microcosme de ce qu’ils font au Québec chaque année. Nous l’avons fait chaque année, même l’année dernière lorsque toutes les restrictions étaient en place, nous l’avons fait de manière socialement isolée avec des groupes de classe ».

Cette semaine, la province de l’Alberta a déclaré le mois de la Francophonie.

À Strathmore, à l’École Brentwood, il y aura une célébration en plein air pour les élèves ainsi qu’une visite de Bon Homme, la mascotte hivernale du Carnaval de Québec.

Friesen a déclaré que la culture française sera intégrée à certaines des activités, telles que des bonbons à l’érable emballés individuellement pour chaque élève, du chocolat chaud et une visite de bon homme, et elle a expliqué que l’école s’est également associée à des parents canadiens français pour organiser des visites.

« Nous avons une variété d’activités de plein air pour l’après-midi où les élèves participeront à des choses comme la construction de sculptures de neige et nous organiserons un concours de bonhommes de neige. Chaque classe fabriquera un bonhomme de neige cette année », a-t-elle déclaré. .

« C’est une chose amusante à faire pour les enfants et à en apprendre un peu plus sur ces aspects culturels francophones. L’idée derrière le Carnaval au Québec, d’après les recherches que j’ai faites, est simplement de sortir et de célébrer l’hiver et de faire quelque chose d’amusant. Mais aussi liens avec les érables et certains de ces éléments symboliques qui sont uniquement canadiens ».

READ  Les droits du Championnat du Monde Route UCI ont été inclus dans l'accord de l'Union Européenne de Radio-Télévision pour Eurosport

Le ministre de la Culture de l’Alberta, Ron Orr, a déclaré : « Les Albertains ont des racines profondes en Alberta qui ont commencé il y a plus de 200 ans avant que l’Alberta ne devienne une province. Ces racines se sont développées et se sont épanouies pour devenir la plus grande population francophone de l’Ouest canadien et la quatrième en importance au Canada. ”

L’influence de ces premiers résidents est visible dans plus de 2 000 communautés et sites historiques de l’Alberta qui sont d’ascendance française. Les municipalités de Beaumont, Legal, Falher et Plamondon conservent également leur statut officiel bilingue.

« Un élève albertain sur trois est inscrit à un programme de français, ce qui en fait la langue seconde la plus couramment apprise dans les écoles et perpétue la tradition bilingue.

« Une population dynamique et multilingue n’est pas seulement une source de force pour la culture mais aussi pour l’économie. Cela fera partie intégrante de notre comté alors que nous nous engageons dans l’une des récupérations les plus rapides après COVID-19 dans le pays ».

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer