World

Un séisme de magnitude 6,8 frappe le Maroc, faisant plus de 632 morts

Un séisme rare et puissant a frappé le Maroc aujourd’hui, tuant des centaines de personnes et endommageant des bâtiments, des villages des montagnes de l’Atlas jusqu’à la ville historique de Marrakech.

Le ministère marocain de l’Intérieur a déclaré qu’au moins 632 personnes sont mortes, la plupart à Marrakech et dans cinq États proches de l’épicentre. 329 autres personnes ont été blessées. On s’attend à ce que le nombre de victimes augmente encore à mesure que les recherches se poursuivent et que les sauveteurs arrivent dans les zones reculées.

La télévision marocaine a montré des scènes des suites du tremblement de terre, alors que de nombreuses personnes sont restées dehors par crainte des répliques.

Des familles inquiètes se tenaient dans les rues ou se pressaient sur les trottoirs, certaines portant des enfants, des couvertures ou d’autres affaires.

Les secouristes recherchaient des survivants parmi les décombres des bâtiments, leurs gilets réfléchissants jaunes éclairant la scène nocturne. Le tremblement de terre a créé un grand trou dans une maison et une voiture a été presque ensevelie sous les décombres d’un bâtiment effondré.

Les médias marocains ont rapporté que la mosquée Koutoubia, qui date du XIIe siècle à Marrakech et est l’un des monuments les plus célèbres de la ville, a été endommagée, mais l’étendue des dégâts n’a pas été immédiatement établie. Son minaret de 69 mètres de haut est surnommé le « Toit de Marrakech ».

READ  Une nouvelle mère excrète son mari «stressé et en pleurs» à l'extérieur de la salle d'accouchement alors qu'elle accouche

Les Marocains ont également publié des vidéos montrant des dommages causés à des parties des célèbres murs rouges entourant la vieille médina de Marrakech, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le chef d’une ville proche de l’épicentre du séisme a déclaré au site d’information marocain 2M que plusieurs maisons des villes voisines se sont effondrées partiellement ou complètement, et que l’électricité et les routes ont été coupées à certains endroits.

Abdel Rahim Ait Daoud, chef de la ville de Talaat Yacoub, a déclaré que les autorités s’emploient à dégager les routes du gouvernorat d’Al Haouz pour permettre le passage des ambulances et de l’aide aux habitants touchés, mais il a déclaré que les grandes distances entre les villages de montagne signifie qu’il faudra du temps pour le découvrir. Étendue des dégâts.

Les médias locaux ont rapporté que les routes menant à la zone montagneuse entourant l’épicentre étaient bondées de véhicules et bloquées par des rochers effondrés, ce qui a ralenti les efforts de secours.

Les messages de soutien ont commencé à affluer du monde entier et le chancelier allemand Olaf Scholz a publié ses condoléances sur Twitter. Le Premier ministre indien Narendra Modi, qui accueille actuellement le sommet du G20 des plus grandes économies mondiales, a écrit que « l’Inde est prête à fournir toute l’aide possible au Maroc en cette période difficile ».

Un porte-parole de l’ONU a déclaré : « Les Nations Unies sont prêtes à aider le gouvernement marocain dans ses efforts pour aider la population touchée ».

L’US Geological Survey a indiqué que la magnitude du séisme a atteint 6,8 lorsqu’il a été frappé par une secousse qui a duré plusieurs secondes. L’agence américaine a rapporté qu’une réplique de magnitude 4,9 s’est produite 19 minutes plus tard.

READ  La police porte des accusations de terrorisme contre l'ancien Premier ministre pakistanais Imran Khan

L’épicentre du séisme se trouvait près de la ville d’Ighil, dans la province d’Al Haouz, à environ 70 km au sud de Marrakech.

Les tremblements de terre sont relativement rares en Afrique du Nord. Lahcen Mhanni, chef du département de surveillance et d’alerte sismiques à l’Institut national de géophysique, a déclaré à la chaîne de télévision 2M que le séisme était le plus fort jamais enregistré dans la région montagneuse.

Le séisme a été ressenti jusqu’au Portugal et en Algérie, selon l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère et l’Agence algérienne de protection civile, qui supervise l’intervention d’urgence.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer