World

Un navire de la marine australienne avec un équipage affecté par le COVID décharge sa cargaison aux Tonga

Le plus grand navire de la marine australienne a accosté mercredi dans les Tonga sinistrées et a été autorisé à décharger des fournitures humanitaires dans le pays du Pacifique Sud malgré le fait que les membres d’équipage aient contracté le virus COVID-19, ont déclaré des responsables.

Environ Vingt-quatre marins à bord du HMAS Adelaide ont été blessés mardi, faisant craindre que la mission Mercy n’apporte le coronavirus au petit archipel dévasté par une éruption volcanique sous-marine et un tsunami le 15 janvier.

Depuis le début de la pandémie, les Tonga n’ont signalé qu’un seul cas de Covid-19 et ont évité toute épidémie. C’est l’un des rares pays au monde à être actuellement totalement exempt de virus. Environ 61% de la population des Tonga a été entièrement vaccinée, selon le rapport Our World in Data.

Sur cette photo fournie par les Forces de défense australiennes, des soldats transportent le HMAS Adelaide dans le port de Brisbane avant de partir pour les Tonga.

CPL Robert Whitmore / AP

Sur cette photo fournie par les Forces de défense australiennes, des soldats transportent le HMAS Adelaide dans le port de Brisbane avant de partir pour les Tonga.

Le gouvernement australien a déclaré dans un communiqué que le navire de 27 500 tonnes métriques avait terminé le voyage de 3 300 km depuis Brisbane et livrerait des fournitures sans contacter les résidents locaux pour éviter la contagion.

Lire la suite:
* Covid-19 confirmé sur un navire de la marine australienne à destination des Tonga
* Éruption des Tonga : 120 habitants ont balayé la piste couverte de cendres pendant quatre jours
* Tsunami aux Tonga : Petit-fils répond à l’appel à l’aide, envoie 720 litres d’eau au village ancestral
* Tsunami aux Tonga : les habitants d’Auckland remplissent 25 conteneurs d’expédition avec 1,6 million de dollars de dons

« Nous apprécions la décision du gouvernement des Tonga de permettre au HMAS Adelaide d’accoster et de décharger des fournitures humanitaires et médicales, et la haute priorité qu’il a accordée à la sécurité de Covid tout au long du processus de récupération », indique le communiqué.

« Le navire livre de l’aide humanitaire et des fournitures de secours en cas de catastrophe entièrement sans contact. »

La restauration de l’approvisionnement en eau potable étant une priorité majeure, le navire a amené une usine de dessalement. Il transporte également des hélicoptères et du matériel d’ingénierie.

L’Australie a déclaré qu’elle élargissait son soutien en cas de catastrophe pour inclure la restauration de l’électricité et des télécommunications.

Les Tonga sont sous le choc à la suite d'une éruption volcanique et d'un tsunami.

CPL Vanessa Parker / NZDF via AP

Les Tonga sont sous le choc à la suite d’une éruption volcanique et d’un tsunami.

Les Tonga exigent généralement que les visiteurs soient mis en quarantaine pendant trois semaines à leur arrivée, et des mesures strictes liées à la pandémie compliquent la réponse internationale aux catastrophes. Toute l’aide internationale est acheminée sans connexion locale.

Les autorités des Tonga craignaient que l’acceptation de l’aide internationale ne conduise à une catastrophe plus grande que l’éruption massive du volcan. Le tsunami a fait trois morts.

Le navire est la deuxième mission de secours en provenance d’Australie où au moins un membre d’équipage a été testé positif. Un avion de transport militaire C-17 Globemaster a été changé de mains plus tôt au milieu du vol après qu’une personne à bord a été diagnostiquée avec le coronavirus.

READ  COVID-19 Australie : le vice-Premier ministre Barnaby Joyce dénonce Novak Djokovic à propos de la controverse sur les visas

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer