Top News

tout le monde défend Karl Toko Ekambi!

Après cette publicité

Un menu cinq étoiles. Ce dimanche, l’Olympique Lyonnais a entamé un cycle avec trois chocs en trois jours. En entrée, les hommes de Rudi Garcia ont affronté l’AS Monaco au Groupama Stadium. Et ils ont fait un petit travail de l’équipe de Niko Kovac puisqu’ils l’ont emporté sur le score de 4 à 1. Ensuite, l’OL continuera avec un plat copieux puisque le club de Jean-Michel Aulas se déplacera à Lille (1er novembre). Enfin, le dessert sera dégusté à domicile devant l’ASSE le 8 novembre. Si Rudi Garcia ne voulait pas parler d’un tournant, cela ressemblait à ça face à trois adversaires forts.

Pourtant, le technicien tricolore a de nouveau aligné en attaque le trio Tino Kadewere-Memphis Depay-Karl Toko Ekambi, déjà décisif face à Strasbourg. Ce dernier, arrivé à Lyon en janvier, a connu des hauts et des bas. Buteur lors de son premier match contre le TFC le 26 janvier dernier, l’ancien de Villarreal avait parfaitement lancé son aventure rhodanienne. Puis il a recommencé contre Nice le 2 février. Avec 2 buts en 3 matches toutes compétitions confondues, KTE avait tout ce qu’il fallait. Mais il a ensuite eu des moments plus compliqués puisqu’il est resté silencieux, surtout après un long confinement, jusqu’à la fin de la saison et le Final 8.

Toko Ekmabi renaît de ses cendres

Un tournoi où il avait cruellement manqué de succès. Retenue par OL, qui a donc exercé son option d’achat, elle avait entamé le nouvel exercice comme il était terminé. L’attaquant, généreux dans l’effort, s’est procuré des opportunités mais n’a pas touché le but, comme ses autres complices dans l’attaque lyonnaise. Mais il semble regagner la confiance et le net. Auteur de deux buts contre Strasbourg le week-end dernier, il a collé un nouveau doublé dimanche contre Monaco (4-1). Au-delà de ses buts, il a provoqué le penalty transformé par Aouar. Dans tous les bons coups, il a profité des espaces et a sans aucun doute livré sa meilleure performance aux Gones.

READ  l'exécutif contraint d'accélérer sa réponse au niveau "critique" atteint par l'épidémie

Elu homme du match par la rédaction FM depuis qu’il a reçu une note de 8, il a été salué par son club. Son entraîneur, Rudi Garcia, était satisfait.«Nous avons bien géré la seconde période. J’ai aimé la victoire mais je n’oublie pas les arrêts de Lopes au début du match. Monaco a la qualité. Nos attaquants se sont bien combinés. Toko Ekambi était énorme (…) il est lancé, tant que ça dure. C’est un joueur qui travaille. Il a le prototype de l’attaquant moderne. Il va vite, il utilise des appels profonds. Quand il est arrivé, il avait marqué rapidement, mais ensuite, avec l’enfermement, il a manqué de succès. C’est mieux pour lui et pour nous qu’il continue ».

Son coéquipier, Anthony Lopes, était encore plus apprécié que son entraîneur. «Il était mécontent en août contre le Bayern Munich où il avait deux grosses chances. Mais il a une grande force mentale et un grand caractère. C’est la juste récompense du travail accompli pendant des semaines et de la formation. Il est à nouveau récompensé ce soir. “ A lui de continuer sur cette voie dimanche prochain contre Lille puis à domicile contre l’ASSE.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer