Tech

SFR et Bouygues Télécom sont énervés

Free autorisé à étendre le roaming 2G / 3G sur le réseau Orange: SFR et Bouygues Télécom sont furieux

Un roaming difficile à passer

Nous vous avons signalé samedi queL’Arcep avait autorisé Free et Orange à prolonger leur contrat d’itinérance de 2 ans, soit fin 2022 au lieu de fin 2020. Cette validation de l’autorité télécoms n’est pas du goût des concurrents des deux autres protagonistes, à savoir SFR et Bouygues Télécom.

Dans ils me manquents, Bouygues Télécom étrangle: « En Europe, pas d’opérateur […] n’ont pas bénéficié d’un si long roaming “. Idem pour SFR qui considère que “Cet accord donnera” un avantage concurrentiel inacceptable “ à son rival même s’il est ” que l’admission d’un manque criant d’investissement de Free ». « L’Arcep ne prend pas en compte le marché mais uniquement les intérêts de Free »

Free et Orange ont demandé cette extension à l’Arcep au printemps dernier. Tout d’abord, parce que Free n’a pas de réseau 2G et qu’il ne peut pas perdre les abonnés qui n’utilisent encore que cette technologie. L’autre raison avancée par Free est la “Les objectifs de couverture de la campagne qui, selon lui, ont considérablement augmenté ces dernières années” indiquer Les échos

L’ARCEP défend sa position en l’indiquant. «Cil est vrai que nous changeons d’échelle avec le New Deal, se souvient Sébastien Soriano. Désormais, le réseau d’un opérateur sera compris entre 25 000 et 30 000 sites, contre 15 000 à 20 000 auparavant ».

Mais cela ne suffit pas à calmer SFR et Bouygues qui estiment que les abonnés 2G sont très minoritaires chez Free, dont 2/3 sont déjà en 4G. Surtout, Free a largement déployé son réseau et a déjà commuté 93% “De ses pylônes 4G actuels, plus que les autres opérateurs, selon l’Arcep” précise Les Echos.

READ  Le Canon EOS R5 fait sensation dans notre guide d'achat des appareils photo sans miroir

Autant d’arguments qui font dire à Bouygues qu’après ” 8 ans d’activité, Free Mobile n’est plus un nouveau venu «. Elle repose sur le fait que Free dispose de plus de 17 600 sites 4G qui lui permettent de couvrir 97% de la population et même 98% en 3G. Et SFR pour poser la question: «Dans ce contexte, la véritable motivation de Free ne serait-elle pas de réduire ses investissements mobiles. L’itinérance coûte moins cher dans ces zones rurales que d’investir dans votre propre réseau »

La source : Les échos

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer