sport

Sasho Dikov : Il y aura un changement dans le football lorsque Borisov sera condamné (vidéo)

Partout, et pas seulement en Bulgarie, le football est en proie à la corruption et un changement fondamental se produira dans notre pays lorsque l’ancien Premier ministre Boyko Borissov sera condamné. Cette opinion a été exprimée par le journaliste sportif Sasho Dikov lors de son apparition dans l’émission « Face to Face ».

Dykov a déclaré qu’on ne pouvait pas faire confiance au chef démissionnaire du BFS, Borislav Mihailov. Selon le confrère, le champion USA 94 est un manager confortable pour la majorité des présidents de clubs de football car il ne respecte pas les règles et ne cherche pas à assumer ses responsabilités.

Articles Liés

« Nous avons déjà vu ce film, mais dans un scénario qui n’a pas d’équivalent dans le football mondial. Normalement, si un homme démissionne et tient parole, quoi qu’il arrive, il ne revient pas. Il démissionne après quelques mois – 2 , 3, 5 oui. Il y a « Un événement à venir, dans lequel le successeur de l’équipe de direction démissionnaire sera diffusé. Après un an et demi, lorsque Boyko Borisov est tombé du pouvoir, Mikhailov a déclaré qu’il était revenu au football et avait tranquillement pris à nouveau sa place. » » a commenté Dickov.

« Il ne faut pas se fier à un seul mot de cette personne. Ce n’est pas un hasard s’il a annoncé aujourd’hui qu’il démissionnerait et lors du prochain congrès, il décidera de l’accepter ou non. Les statuts du BFS stipulent que le CSKA et Levski dispose d’une voix, tout comme Ustovo Konaré et Dolno Nanagornisht.

« Ils ont choisi de nouveaux dirigeants. Ils ont été licenciés par les mauvaises personnes. La majorité des clubs de football sont dirigés par des personnes qui se trouvent à la frontière entre la lumière et les ténèbres. Pour eux, Bobby Mihailov est le président le plus approprié qui ne recherchera pas de responsabilités, selon les règles. « . ,clarté. »

READ  Célébrer la culture canadienne-française à Strathmore - StrathmoreNow.com

« En Bulgarie, les conditions obligatoires de la FIFA et de l’UEFA en matière de fair-play financier ne sont pas collectivement respectées. Si elles étaient respectées, de nombreux clubs ne pourraient pas obtenir le droit de participer à notre tournoi. »

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer