Economy

Ryanair prive ses actionnaires britanniques de droits de vote

Un avion de la compagnie Ryanair. – Martin Meissner / AP / SIPA

L’accord conclu le 24 décembre entre Londres et Bruxelles commence déjà à se faire sentir dans l’organisation des conseils d’administration. Compagnie aérienne irlandaise Ryanair a ainsi indiqué mardi de priver ses actionnaires britanniques de droits de vote lors de ses prochaines assemblées générales, craignant de mettre en danger sa licence d’exploitation dans leUnion européenne en raison du Brexit.

En attente d’une étude approfondie

Après sa sortie de l’UE le 31 janvier, le Royaume-Uni cessera d’appliquer les règles européennes dans la soirée du 31 décembre et sortira du marché unique. En conséquence, tous les actionnaires ressortissants de pays tiers “n’auront pas le droit d’assister, de parler ou de voter à une assemblée générale du groupe”, a déclaré Ryanair. dans une déclaration à la Bourse de Londres.

“Ces dispositions restent en vigueur jusqu’à ce que le conseil d’administration détermine que la structure du capital et le contrôle du groupe ne représentent plus un risque pour les licences” détenues au titre de la réglementation européenne, a-t-il ajouté. L’accord de Brexi garantit une connectivité aérienne, routière, ferroviaire et maritime ininterrompue, mais à un coût moindre que si le Royaume-Uni restait membre du marché unique.

READ  Les dirigeants européens voient la promesse des taxes numériques | Voix de l'Amérique

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer