Economy

Stellantis offre aux travailleurs français une augmentation de salaire de 5,3%, alors que les syndicats ne sont pas touchés

PARIS, le 2 décembre (Reuters) – Stellantis (STLA.MI) Le constructeur automobile a déclaré avoir proposé à ses travailleurs français une augmentation de salaire de 5,3% pour contrer l’inflation lors de négociations nocturnes, provoquant une réponse peu enthousiaste des syndicats qui réclamaient pour la plupart des augmentations de 7,3% à 8,5%.

Cinq syndicats sont impliqués dans des négociations salariales. La première, la CGT dure, demande plus de 8,5 %, bien qu’elle ne formule ses revendications qu’en chiffres absolus et non en pourcentages.

« Nous avons négocié de manière constructive pour arriver à une proposition équilibrée qui réponde aux attentes des salariés tout en maintenant la performance de nos sites en France », a déclaré Bruno Bertin, directeur des ressources humaines de Stellantis en France, dans un communiqué.

La CFDT a déclaré que la proposition était décevante compte tenu des revenus du groupe et des bonus versés au PDG Carlos Tavares. Le chiffre d’affaires de Stellantis a augmenté de 29 % dans le monde pour atteindre 42,1 milliards d’euros (44 milliards de dollars) au troisième trimestre.

« Les salariés subissent de plein fouet l’accélération de l’inflation, la hausse des prix de l’énergie, et attendaient un geste fort de l’entreprise », a déclaré Christine Verasamy, directrice de la CFDT.

La crise du coût de la vie en Europe exerce une pression à la hausse sur l’inflation des salaires alors que les entreprises de tout le continent font face à des demandes des travailleurs pour atténuer l’impact de la hausse des prix.

Le consortium CFE-CGC a déclaré avoir accepté l’offre de ses membres mais attendait un autre geste de la société pour augmenter leur pouvoir d’achat.

READ  Une délégation de la ville sœur de France visite Corpus Christi pour un échange culturel

Stellantis a déclaré que les pourparlers faisaient partie d’un ensemble plus large de mesures. En septembre, le constructeur automobile a annoncé qu’il apporterait un soutien financier pouvant aller jusqu’à 1 400 euros par salarié pour la plupart de ses salariés en France.

Le taux d’inflation de la France était de 7,1 % en novembre sur une base alignée sur l’UE.

(1 $ = 0,9497 euro)

(Reportage par Giles Guillaume; Montage par Richard Love et Mark Potter)

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer