Economy

RTL aujourd’hui – Géant français de l’énergie: Total continuera à produire du gaz au Myanmar frappé par le coup d’État

Le chef du géant français de l’énergie Total a déclaré dimanche que le géant français de l’énergie Total n’arrêterait pas la production de gaz dans le Myanmar frappé par le coup d’État, malgré les appels croissants aux entreprises étrangères pour qu’elles rompent leurs liens avec le conseil militaire alors qu’il intensifie une répression brutale. contre l’opposition.

Le directeur général Patrick Poyan a déclaré que Total devrait continuer sur cette voie car le gaz qu’il produit fournit de l’électricité à des millions de personnes à Yangon ainsi que dans l’ouest de la Thaïlande.

« Une entreprise comme Total pourrait-elle décider de couper l’électricité à des millions de personnes – perturbant ainsi le travail des hôpitaux et des entreprises? » Il a déclaré dans une interview au Journal du Dimanche.

Bojan a déclaré qu’il était « en colère contre la répression » au Myanmar, mais qu’il refuserait « d’agir aux dépens de notre personnel local et de la population birmane, qui souffre déjà tellement ».

Des centaines de personnes ont été tuées lors de manifestations depuis que le chef civil a été évincé par l’armée Aung San Suu Kyi le 1er février, ce qui a suscité de nombreux appels aux entreprises étrangères pour qu’elles cessent les opérations au profit de la junte.

L’Italien Benetton et le Suédois H&M ont suspendu toutes les nouvelles commandes du pays et le géant français de l’énergie EDF a suspendu ses activités, y compris un projet de 1,5 milliard de dollars pour construire un barrage pour produire de l’énergie hydroélectrique.

Les manifestations anti-coup d’État – soutenues par une grève généralisée des fonctionnaires – ont paralysé l’économie du Myanmar, laissant les exportations de gaz comme l’une des principales sources de revenus de la junte.

READ  BMW dévoile la CE 04, une machine futuriste pour succéder au maxi scooter électrique C-Evo

La société pétrolière et gazière birmane sous contrôle militaire a conclu des partenariats avec Total et son rival américain Chevron et génère un chiffre d’affaires annuel d’environ 1 milliard de dollars grâce à la vente de gaz naturel.

Total a versé environ 230 millions de dollars aux autorités birmanes en 2019 et 176 millions de dollars en 2020 sous forme de taxes et de «droits de production», selon les états financiers de la société.

Bojan a déclaré qu’il n’avait encore payé aucun impôt – d’une valeur d’environ 4 millions de dollars par mois – à l’armée depuis le coup d’État, car le système bancaire du pays avait cessé de fonctionner.

Il a déclaré que Total avait décidé de ne pas placer les impôts sur un compte séquestre, affirmant que cela pourrait exposer les gestionnaires locaux à des risques d’arrestation et d’emprisonnement.

Bojan a ajouté que Total versera «l’équivalent» des impôts qu’il devra au gouvernement du Myanmar à des organisations œuvrant dans le domaine des droits de l’homme dans le pays.

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer