Economy

Peut-être des gangs de type mafieux derrière les cyberattaques: ministre français

(Reuters) – Le ministre français du numérique, Cedric O, a déclaré jeudi que les organisations de type mafieux, principalement basées en Europe de l’Est, étaient susceptibles d’être à l’origine de la récente vague de cyberattaques contre les hôpitaux français, et non contre les puissances étrangères.

“En ce qui concerne les hôpitaux, selon toute vraisemblance, ce ne sont pas des puissances étrangères, mais des organisations de type mafieux – souvent situées dans les pays de l’Est, mais pas seulement là-bas – qui recherchent de l’argent”, a déclaré le ministre à la télévision France 2.

Le ministre «O» a déclaré que ces organisations criminelles demandent généralement de l’argent aux victimes pour restaurer leurs systèmes informatiques, après que leurs programmes ont été paralysés.

Le ministre O a ajouté que la situation dans les hôpitaux français s’était stabilisée après les cyberattaques du début de l’année, mais les hôpitaux de Dax et de Villefranche-sur-Saône fonctionnaient toujours avec un stylo et du papier après que leurs systèmes informatiques aient été touchés.

Plus tôt ce mois-ci, le président français Emmanuel Macron a révélé son intention d’investir plus d’argent dans le renforcement des moyens de la France pour parer aux cyberattaques.

L’organisme de surveillance français de la cybersécurité a déclaré le 15 février que des pirates informatiques avaient passé jusqu’à trois ans à prendre d’assaut des organisations en ciblant des programmes de surveillance produits par la société française Centeron.

L’opérateur français de maisons mobiles Trigano et le constructeur de bateaux Beneteau ont également annoncé ce mois-ci qu’ils étaient attaqués par des cyberattaques.

READ  Wall St termine plus bas, les espoirs de vaccins éclipsés par l'augmentation des cas de coronavirus

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer