Economy

Médias français : Mark Zuckerberg utilise vos photos sur Facebook et Instagram pour entraîner son intelligence artificielle ᐉ Actualités de Fakti.bg – Monde

Mark Zuckerberg utilise vos photos sur Facebook et Instagram pour entraîner son intelligence artificielle, selon le site de la télévision française BFMTV.

Le média ajoute que le géant américain de la technologie Meta utilise quotidiennement des centaines de milliers de publications sur les comptes d’utilisateurs Facebook et Instagram, pour entraîner son intelligence artificielle « linguistique ». Cela a été récemment admis par Mark Zuckerberg lui-même, le propriétaire de l'entreprise.

Il salue la possibilité pour Meta de collecter de grandes quantités de données utilisateur pour entraîner son IA.


« Il y a des centaines de milliers de photos et de vidéos partagées publiquement sur Facebook et Instagram. Nous estimons qu'il ne s'agit pas seulement de la base de données Common Crawl. Nous comptons également le grand nombre de commentaires que les utilisateurs postent en ligne sur nos différentes plateformes. » Le 1er février, lors d’une conférence au cours de laquelle il a présenté les résultats de son entreprise aux investisseurs.

En février de l'année dernière, Facebook a présenté son langage d'intelligence artificielle, Lyama 2, qui sera un concurrent de ChatGPT. L'outil est disponible gratuitement sur Internet. Les médias français soulignent que sa formation, ainsi que la formation « Chat GPT » ou « Google Bard », utilise des millions de données publiques ou privées, ce qui a suscité des polémiques liées au droit d'auteur et au droit à la vie privée. .

Meta ne travaille pas secrètement dans le domaine de la formation en intelligence artificielle. En septembre dernier, il a annoncé qu'il utilisait du contenu partagé publiquement pour s'entraîner, à l'exclusion des publications de comptes privés. Il a également confirmé qu'il n'utilisait pas de conversations privées pour ses utilisateurs.

READ  Google sur le point de régler l'affaire antitrust française - WSJ


« Nous avons essayé d'exclure de la collecte les données liées à la vie intime des utilisateurs », a déclaré Nick Clegg, responsable des affaires mondiales chez Meta. Il a ajouté qu'une grande partie des données utilisées provenaient des comptes publics. Mais cela n'empêche pas l'utilisation d'objets personnels, selon les médias français.

Cette pratique n’est pas propre au Meta. Pour entraîner son IA Grok, Elon Musk puise des données dans X. Mais les médias indiquent que « Meta », qui compte plusieurs milliards d'utilisateurs actifs sur ses plateformes, dispose d'un sous-ensemble de données personnelles.

Taux:





appréciation 3.7 depuis 6 voix.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer