Top News

Macron positif pour Covid-19: le président était-il imprudent?

«Sans doute un moment de négligence. Un moment de malchance aussi, mais c’est comme ça ». La confession est faite par Emmanuel Macron, dans une vidéo postée ce vendredi 18 décembre dans l’après-midi de la résidence Lanterne à Versailles, au lendemain de l’annonce de son test Covid-19 positif. Un président se filmant pour évoquer son état de santé et revenir sur les raisons qui l’ont conduit à se mettre au secret pendant sept jours? L’exercice est sans précédent à tous points de vue. Les traits fatigués, le col roulé sombre, le cachet légèrement voilé et le visage pâle, le chef de l’Etat apparaît en effet non verni, dans un cadrage approximatif, pour évoquer sa contamination.

Une opération de transparence, qui se répétera quotidiennement, pleinement revendiquée par l’Elysée et dont il a «l’idée lui-même», dit-on, alors que la santé des présidents a toujours été un tabou dans la Ve République.

VIDÉO. Macron positif pour Covid-19: “Je voulais te rassurer, je vais bien”

Contrôlez le rythme de votre communication, relevez un message de prévention, répondez aux questions… mais aussi aux accusations d’insouciance. Tel était l’objectif de cette vidéo vue par plus de 600 000 personnes après seulement une heure de mise en ligne. Car Emmanuel Macron doit aussi éteindre un petit feu, une polémique qui se serait bien passée dans un tel contexte: ce fameux dîner de travail mercredi où il a rencontré Jean Castex et plusieurs membres de la majorité à l’Elysée, dépassant le gabarit recommandé de six personnes, et pendant le couvre-feu.

READ  Débat Trump-Biden EN DIRECT. Donald Trump défend sa sortie de l'Accord de Paris

“Au-dessus des lois Jupiter et les héros de l’Olympe”

Une “erreur”, estiment certains, qui a valu vendredi au Premier ministre, ainsi qu’à tous les participants à ce repas – à l’exception d’Emmanuel Macron, protégé par son immunité présidentielle – le triste privilège d’être poursuivi par deux plaintes collectives, dont une devant Cour de justice de la République, pour «mise en danger de la vie d’autrui». Ils sont passibles d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 15000 euros …

Il faut dire que ces dernières heures, les commentaires ont continué à bien passer, notamment sur les réseaux sociaux, jamais tendres. Même chose chez ses adversaires les plus féroces, comme l’insubordonné François Ruffin: «Les mecs gourmands en fruits de mer à dix jusqu’à après minuit! Alors que pour nous, pour les gens normaux, ce n’est pas plus de six à table même pour le Nouvel An! Il y a une loi pour les humains et au-dessus de la loi Jupiter et les héros de l’Olympe », a chargé le député de la Somme sur son compte Twitter.

Le président a-t-il été négligent? Du côté du palais présidentiel, la réponse est balayée du revers de la main: “S’il avait été imprudent, avec neuf mois de virus, il l’aurait déjà eu”, nous en colère, rappelant que l’Elysée Palace est soumis depuis le début de la crise à un protocole sanitaire très strict et contraignant. «Il ne fait jamais le moindre mouvement sans porter le masque, même d’un bureau à l’autre. De plus, il se brosse constamment les mains avec un gel hydroalcoolique. Et cela depuis longtemps, bien avant le coronavirus », grogne son proche garde. Mais le rappel des images d’un président au milieu des dirigeants européens la semaine dernière, parfois sans masque, a convaincu ses détracteurs.

Bulletin Politique

Nos analyses et indiscrétions sur le pouvoir

VIDÉO. Macron “peut-être” contaminé au Conseil européen?

“Il travaille et c’est ce à quoi s’attendent les Français”

De par son statut de chef de l’Etat, Emmanuel Macron n’est pas une personnalité comme les autres. “Doit-on s’attendre à ce qu’un président de la République, qui, en plus, gère une crise exceptionnelle, ne fasse plus rien? Je ne crois pas cela. Oui, il fait des réunions très tard dans la nuit. Il travaille et c’est ce que les Français attendent de lui. lui », agace un ministre», suppose-t-il. Quand la France a été complètement confinée, lors de la première vague du printemps dernier, il n’a lui-même jamais cessé de dire qu’il continuerait à être sur le terrain, en première ligne », a déclaré son entourage.

Alors de la Lanterne, bien qu’il soit “un peu fatigué”, Emmanuel Macron ne reste pas immobile. Vendredi, il s’est entretenu par téléphone et vidéoconférence avec plusieurs membres de son gouvernement, dont le Premier ministre Jean Castex. «J’ai remarqué qu’il lisait toujours mes textes… mais qu’il répondait moins vite», confie l’un de ses amis. Il a également répondu aux nombreux messages de soutien envoyés ces dernières heures par des chefs d’Etat étrangers, puis s’est arrêté à midi. C’était pour voir Jean-Pierre Pernaut – un Picard comme lui – dire au revoir à 13 heures de TF 1.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer