World

l’opposant au régime de Rouhollah Zam, qui avait le statut de réfugié en France, a été exécuté

L’opposant iranien Rouhollah Zam, exilé en France, a été exécuté le samedi 12 décembre. “contre-révolutionnaire” par la télévision d’État, le journaliste a été pendu à cause du “gravité [de ses] crimes” contre la République islamique d’Iran, a annoncé la chaîne, quelques jours à peine après que la Cour suprême eut annoncé que sa condamnation avait été confirmée. Directeur de la chaîne Amadnews sur la plateforme de messagerie cryptée Telegram, il avait été condamné à mort au moins en juin par le “tribunal révolutionnaire” de Téhéran, accusé d’avoir joué un rôle actif, à travers ce média, dans la contestation de l’hiver 2017-2018.

L’organisation de défense des droits humains Amnesty International a rapidement réagi à cette annonce, jugeant que cette confirmation marquait “escalade choquante de l’utilisation de la peine de mort par l’Iran comme arme de répression” et demandant également à l’Union européenne d’intervenir rapidement auprès du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, “pour renverser ce verdict cruel”.

Rouhollah Zam avait le statut de réfugié en France et y avait vécu en exil plusieurs années avant d’être arrêté par les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique, dans des circonstances obscures: son arrestation a été annoncée en octobre 2019, mais l’Iran n’a pas précisé le lieu ni le date des faits, accusant l’opposant d’être “dirigé par le renseignement français et soutenu” par les services secrets des États-Unis et d’Israël.

Le matin, l’organisation Reporters sans frontières (RSF) a réagi dans un tweet à l’annonce de l’exécution du journaliste, indiquant avoir en particulier “averti de l’exécution imminente à partir du 23 octobre”, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet. RSF ajoute qu’il est “choqué que la justice iranienne et le commanditaire de cet acte @ali_khamenei aient exécuté leur peine”, mentionnant le guide suprême iranien.

READ  Record de contamination battu pour la troisième journée consécutive

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer