entertainment

L’opéra « Carmen » tue son auteur

Le 25 octobre 1838, naît à Paris le compositeur de l’un des opéras les plus joués au monde. Il s’appelle Georges Bizet et l’opéra est Carmen.


Vers 1865 : compositeur français Georges Bizet (1838 – 1875) Photo : Getty Images

Bizet est mort si jeune – à seulement 36 ans – qu’aujourd’hui on ne peut que se demander ce que nous avons perdu avec la mort d’un talent comme lui, et ce que la musique classique mondiale a perdu depuis sa mort prématurée.

Comme toutes les personnalités célèbres de France, la dépouille du compositeur a été enterrée au célèbre cimetière parisien du Père Lachaise.


Georges Bizet (1838 – 1875) Photographie : Getty Images

Bizet est l’un des romantiques dorés de l’opéra, mais c’est aussi un très bon symphoniste ; Auteur de nombreuses cantates, musiques religieuses et danses.

Son nom de naissance est long et inconnu de la plupart des gens – Alexandre César Léopold Bizet. Il est né dans une famille de musiciens – professeur de chant et pianiste. Dès son plus jeune âge, il a grandi entouré de sons. Il reçoit ses premières leçons de piano de sa mère.


La mezzo-soprano française Germaine Bellac habillée en Carmen dans une production de l’opéra de Georges Bizet au Théâtre National de l’Opéra-Comique à Paris, vers 1915. Image : Getty Images

Il commence ses études au Conservatoire de Paris alors qu’il n’a que 9 ans. À ce jeune âge, il écrit également ses premières œuvres – une symphonie en do majeur (1855), l’opérette « Le Docteur Miracle » (1857, primée au concours d’Offenbach) et la cantate « Clovis et Clotilde » (1857). Avec son dernier travail à son actif, il a remporté la bourse dite de Rome pour se spécialiser en Italie.


Georges Bizet, env. 1870. Photo : Getty Images

Pendant trois ans à Rome, Bizet a travaillé si activement qu’il a écrit plusieurs œuvres, parmi lesquelles l’opéra-comique Don Procopio. Il est souvent comparé au « Barbier de Séville ».

En Italie, Bizet a également écrit l’opéra Le Violon du Prince et plusieurs pièces orchestrales et instrumentales. A cette époque, il aimait particulièrement les cantates. Rappelons qu’il a également remporté la bourse avec la chanson. A Rome, il écrivit une autre cantate – « Vasco da Gama ».


Philippe Bruzel dans le rôle de Don José dans l’opéra Carmen de Georges Bizet, vers 1900. Image : Getty Images

plus

Crucifié entre Dieu et la musique

Crucifié entre Dieu et la musique

De retour à Paris, Bizet est confronté à un problème existentiel : comment subvenir à ses besoins à l’avenir. Il a commencé à donner des cours de musique privés et à réviser les œuvres d’autres personnes. Le temps consacré à la créativité personnelle a été considérablement réduit par rapport à la vie en Italie. Il travaille principalement la nuit, lorsque son imagination donne naissance à des contes de fées.

READ  La Cour suprême modifie l'ordonnance de gel contre des entités accusées d'avoir fraudé un réalisateur français de plusieurs millions d'euros - The Irish Times


La soprano Claire Dukes dans le rôle de Micaela dans l’opéra Carmen de Georges Bizet, vers 1900. Image : Getty Images

En 1863, il termine son premier grand opéra – « Pearl Hunters ». Il a une intrigue orientale et, que ce soit pour cette raison ou par hasard, il a été accueilli froidement par le public français.

plus

Wagner - compositeur préféré "fou" Ludwig et Hitler

Wagner – compositeur préféré du « fou » Ludwig et Hitler

Bizet ne désespère pas. Il a écrit les opéras « Ivan le Terrible » et « La Beauté de Perth », d’après une histoire de Walter Scott. Ce dernier est fixé à un faible taux d’intérêt. Mais le compositeur ne s’effondre pas cette fois non plus. Il continue de créer – il crée l’opéra « La Belle » d’Alphonse Daudet, mais le public et la critique restent indifférents au compositeur. Ironiquement, la musique de Bizet pour « L’Arlésien » d’Alphonse Daudet était autrefois passée inaperçue, mais elle constitue aujourd’hui un événement sur la scène mondiale.


Parmi toutes ces œuvres de grande envergure, dont l’échec a causé un grand chagrin au compositeur, Bizet a également écrit de la musique religieuse et chorale.

plus

Maxim Ashkenazi : La musique n’est pas une marque pour une catégorie spécifique

Maxim Ashkenazi : La musique n’est pas une marque pour une catégorie spécifique

Était-il désespéré ? – sans doute. Mais il continue d’écrire. Comme s’il était engagé dans une bataille acharnée contre l’orissa d’un créateur inconnu. Vient désormais l’heure de l’opéra « Carmen », inspiré du roman de Prosper Mérimée. Bizet parie beaucoup là-dessus. Tremblante face à l’inconnu, quel sera son sort ?…


La soprano française Emma Calvet (1858 – 1942) dans le rôle-titre de l’opéra Carmen de Georges Bizet, 1894 (Photo : Getty Images)

« Carmen » est aujourd’hui reconnue comme l’œuvre la plus importante de l’histoire de l’opéra français. Ainsi, même s’il l’avait seulement écrit, Bizet serait toujours une célébrité de la culture française. Mais il n’a jamais été témoin du succès de son opéra de sa vie !

plus

Lola Astanova : La musique pour moi, c'est comme me voir dans le miroir

Lola Astanova : La musique pour moi, c’est comme me voir dans le miroir

Dur, mais vrai. Le compositeur est décédé à Bougival, trois mois après la création de « Carmen », qualifiée d’échec. Cet opéra est son « chant du cygne ». Avaler patiemment une série de revers a des conséquences néfastes. Bizet meurt d’une crise cardiaque dans la nuit du 2 au 3 juin 1875. Il n’a alors que 36 ans et est au sommet de ses capacités créatrices.

READ  Militsa Gladnichka crie après un photographe dans « Qui sait » : Ne prends pas de photos de mes seins


Georges Bizet (1838 – 1875) Photographie : Getty Images

Romain Rolland exprime avec justesse cette injustice fatale envers Bizet : il est comme une étoile destinée à briller et à s’éteindre en un instant.

plus

La Philharmonie de Paris interprète la musique de Basquiat

La Philharmonie de Paris interprète la musique de Basquiat

Quel paradoxe qu’un compositeur qui a avalé tant de déceptions soit aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands optimistes. Les critiques écrivent que sa musique est pleine de soleil et de dynamique. « Elle a l’air si pleine de vie! » Cria quelqu’un. Le public aime aussi ses œuvres car elles sont habitées par des gens ordinaires. Bizet fait partie des compositeurs qui ont démocratisé les classiques, les rapprochant du grand public.


Une vue générale du nouveau théâtre du Festival de Bregenz (Bregenzer Festspiele) le 12 mai 2017 à Bregenz, en Autriche. Tous les deux ans, le Festival d’été de Bregenz recrée le quartier de Sibohne. En 2017, la première du festival aura lieu le 19 juillet avec l’opéra « Carmen » de Georges Bizet. Photo : Getty Images

Il a lui-même partagé qu’il était enthousiasmé non seulement par la musique, mais aussi par sa théâtralité. Il a écrit cinq opéras, son préféré étant sans doute « Carmen », et il est regrettable qu’il n’ait pas connu le grand succès qu’il a connu après sa mort.

plus

L'opéra en France souffre d'une crise financière

L’opéra en France souffre d’une crise financière

On se demande d’où vient cette force spirituelle, face à tant de défaites, pour continuer à créer de la musique avec « The Sun » ?!? Toute sa vie, Bizet s’est battu non seulement pour la reconnaissance, mais aussi pour la vie de tous les jours. Le manque d’emploi permanent le met souvent au bord de la survie.

Il enseigne et écrit de la musique de danse et rêve d’opéra. Il n’avait que 25 ans lorsqu’il a écrit « Pearl Hunters ». Après son échec, elle sombre dans une crise. Une lettre de Charles Gounod l’aide à sortir de la dépression.


Carmen, interprétée par Emilie Soldan, est tuée par Don José dans le dernier acte de l’opéra Carmen de Georges Bizet, vers 1900. Image : Getty Images

READ  Alice in Borderland : quelle date de sortie pour la saison 2 sur Netflix ?

« Suis ton propre chemin, mon fils. La seule chose que tu peux faire maintenant est de te suivre et de créer. Réaliser demain ce dont rêve tout créateur : que le monde entier tourne autour de toi ! », écrit l’auteur de son livre. Jeune collègue.

Paroles prophétiques d’une personne spirituelle de haut rang.


La soprano française Marie Rose habillée en Carmen dans une production de l’opéra de Georges Bizet, vers 1880. Image : Getty Images

La première de « Carmen » eut lieu le 3 mars 1875. Le public parisien entend et voit pour la première fois sur scène l’œuvre vouée à la renommée éternelle. Au lieu de cela, sa première représentation publique a été décrite comme un échec !


Bizet était déjà sur le point de faire des efforts pour résister aux coups. La tristesse envahit tout son être et nuit à sa santé. Sa force physique s’effondre littéralement. Une crise cardiaque met fin à l’affaire !…


Le chanteur d’opéra allemand Rudolf Berger habillé en costume pour son rôle de Don José dans une production de Carmen de Georges Bizet, vers 1910. Image : Getty Images

Aujourd’hui, Carmen de Bizet est l’un des opéras les plus appréciés du public. « Et Bizet sourit d’au-delà du monde ! » Mais notre esprit sceptique ne croit pas toujours à de telles promesses et reste désillusionné et attristé par cette histoire de vie, a écrit un critique.

Il nous semble injuste que le grand compositeur français n’ait pas eu l’occasion de profiter de ses cinq minutes de gloire de son vivant, mais qu’il l’ait obtenu après sa mort. Mais son nom figure parmi les favoris des classiques de la musique depuis un siècle et demi.


Le romantique de l’opéra français dort éternellement, et sa renommée éternelle est inscrite en lettres d’or dans l’histoire de la musique. Une fin injuste pour la vie des esprits humains ordinaires, mais glorieuse comme une providence insondable. Une vie courte pour la gloire éternelle.

Amy Marianska

plus

L'Opéra de Barcelone a nommé un coordinateur pour les scènes intimistes

L’Opéra de Barcelone a nommé un coordinateur pour les scènes intimistes

plus

"L'opéra est mon destin" - BNT présente l'académicien Plamen Kartalov

«Mon destin est l’opéra» – PNT présente l’académicien Plamen Kartalov

plus

L’immortelle Carmen est partie – la danseuse étoile Zizi Genmer est là

Il est parti Carmen éternelle – Il salue la ballerine Zizi Gunmer

plus

l'Opéra "Carmen" Il sera présenté en Italie avec une fin différente

L’opéra « Carmen » sera présenté en Italie avec une fin différente

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer