science

Les scientifiques identifient des changements inquiétants qui subsistent chez les astronautes entre les missions

Les scientifiques ont identifié des changements inquiétants qui subsistent chez les astronautes entre les missions dans une nouvelle étude publiée dans Scientific Reports.

Ils soulignent que les humains sont exposés à de graves contraintes environnementales pendant les vols spatiaux et reviennent avec des changements dans la structure cérébrale.

Il s’agit de la première étude à évaluer les effets des vols spatiaux sur les espaces périvasculaires (PVS) dans le cerveau, censés faciliter le drainage des fluides et l’homéostasie cérébrale.

Voir aussi | Station Voyager : le premier hôtel spatial entièrement opérationnel au monde en seulement trois ans

Au cours de l’étude, 15 astronautes ont subi des examens IRM, deux fois avant le lancement et quatre fois après leur retour sur Terre après des missions de six mois vers la Station spatiale internationale.

Selon Juan Bentino, MD, neurologue à l’Université de la santé et des sciences de l’Oregon, « les astronautes expérimentés peuvent avoir atteint une sorte d’équilibre ».

« Nous nous sommes tous adaptés pour utiliser la gravité à notre avantage », explique Piantino.

« La nature n’a pas mis nos cerveaux à nos pieds – elle les a mis en hauteur. Une fois que vous avez retiré la gravité de l’équation, qu’est-ce que cela fait à la physiologie humaine ? » il ajouta.

Après leur analyse, les chercheurs ont découvert que les astronautes juniors montraient une augmentation du volume PVS du pré-vol au post-vol, contrairement aux pilotes expérimentés.

« Cela vous oblige également à réfléchir à certaines questions fondamentales de la science et à la façon dont la vie a évolué ici sur Terre », explique Piantino.

READ  L'enquête a révélé que 40% des adultes ont mis une demi-pierre pendant la pandémie

(avec la contribution des agences)

Regardez la télévision en direct de WION ici :

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer