Top News

Les législateurs français suspendent les discussions sur les ramifications du passage des vaccins dans le revers du gouvernement

délivré en :

La chambre basse du Parlement français a suspendu les discussions sur un projet de loi controversé qui obligerait les gens à présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19 pour aller au restaurant, au cinéma ou prendre un train.

Les discussions tendues sur la nouvelle législation, qui éliminerait la possibilité de montrer un résultat de test négatif au lieu de se faire vacciner, se sont interrompues lundi après minuit, lorsqu’une majorité de députés a voté la suspension de la session.

La vice-présidente de l’Assemblée nationale, Annie Ginevard, a déclaré que les chefs des différents blocs parlementaires devaient désormais fixer une nouvelle date pour la reprise des discussions.

Une fois votée à l’Assemblée nationale, la nouvelle loi doit être votée par le Sénat, avant d’entrer en vigueur le 15 janvier.

Un débat tendu au Parlement lundi a mis en évidence ce que le gouvernement et l’opposition ont décrit comme une fatigue généralisée de la pandémie et des mesures pour y faire face.

Le durcissement proposé des règles a provoqué la colère des militants anti-vaccination et certains législateurs affirment avoir été victimes d’agressions, notamment de vandalisme et de menaces violentes.

>> Déclaration sanitaire ou permis vaccin : les yeux de l’Europe durcissent les mesures anti-Covid

En plus d’un changement majeur vers l’octroi de l’accès à de nombreux aspects de la vie publique basés sur les vaccins, le projet de loi entraînerait également des sanctions plus sévères pour ceux qui partagent ou visitent leurs cartes de vaccination, et pour les endroits qui ne les dépistent pas.

READ  Camavinga est timide quant à l'avenir à long terme de Rennes alors que les spéculations font rage sur la star française

Les personnes munies d’un faux permis encourent jusqu’à cinq ans de prison et une amende de 75 000 € (85 000 $).

‘raz de marée’

La législation controversée vise à faire en sorte que les cinq millions de personnes non vaccinées de plus de 12 ans en France acceptent une seule injection alors même que les infections augmentent à nouveau à travers le pays.

La variante Omicron du coronavirus a fait passer le nombre moyen de cas confirmés quotidiens à plus de 160 000 par jour au cours de la semaine dernière, culminant à plus de 200 000.

« La marée est déjà arrivée, elle est énorme, mais nous ne céderons pas à la panique », a déclaré lundi le ministre de la Santé Olivier Véran à l’Assemblée nationale.

En réponse aux critiques qui disent que la loi enfreint les libertés civiles des gens, Ferran a ajouté que « l’égoïsme se cache souvent derrière les discours sur la prétendue liberté ».

La France a également modifié les règles sur la façon dont les écoles doivent interagir avec les élèves infectés, leur permettant de revenir bientôt si des tests de suivi répétés s’avèrent négatifs après seulement cinq jours.

(France 24, Reuters et AFP)

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer