Top News

Les escrocs jouent de plus en plus sur l’anxiété générale face aux coûts énergétiques

Avec la hausse vertigineuse des prix de l’énergie, de nombreuses familles sont dans la détresse et l’anxiété face à ces coûts qu’ils ne peuvent parfois plus assumer. Ce désarroi offre une opportunité énorme aux escrocs qui profitent des aides de l’État pour faire réaliser des travaux d’économie d’énergie qui parfois s’avèrent des arnaques ou tout simplement des réalisations non conformes. Ces escroqueries sont de plus en plus nombreuses et reposent toujours plus ou moins sur les mêmes mécanismes. Découvrez comment elles fonctionnent et comment s’en prémunir.

Des aides qui attirent les escrocs

Face à l’envolée des coûts de l’énergie, le gouvernement a multiplié les aides pour accompagner les démarches de rénovation et d’isolement des logements.

Les travaux qui ont pour but d’améliorer les performances énergétiques des maisons et appartements anciens, et ainsi de garantir le confort de ses occupants tout en limitant les consommations d’énergie, sont pris en charge en partie par l’État. Le système repose sur l’obtention de certificats d’économie d’énergie. Les entreprises qui font les travaux récupèrent ces certificats qui sont vendus sur un marché de l’économie d’énergie. Ce gain permet alors à ces entreprises d’en faire bénéficier les particuliers en proposant des travaux moins chers. D’où la profusion de démarchage téléphonique pour isoler vos combles pour 1 euro ou remplacer votre chaudière pour une somme dérisoire.

Il existe bien sûr des artisans honnêtes et scrupuleux, mais il y a aussi des galaxies de sociétés qui se sont montées juste pour cet effet d’aubaine. Très souvent, les travaux ne seront pas conformes, bâclés ou jamais terminés. Ou bien, ils seront assortis de coûts cachés non prévus au devis.

READ  La France fait de petits pas pour relancer les relations algériennes

En réalité, la manne financière promise par l’État attire des aigrefins et des organisations criminelles qui forcent sur le démarchage abusif pour obtenir des commandes.

L’angoisse de ne pas pouvoir payer son chauffage facilite l’escroquerie

Les personnes les plus fragiles face à ces arnaques sont souvent des personnes isolées (ayant peu de moyens), des personnes âgées et des personnes en détresse financière. Très souvent, ces gens vivent dans des logements peu isolés et disposent de solutions de chauffage peu économiques.

La pression des factures d’électricité ou de gaz à payer est telle que ces personnes peuvent facilement être dupées, alléchées par des travaux d’améliorations qui sont presque offerts. Les escrocs l’ont bien compris et ont fait de cette population une cible privilégiée.

Rien que pour 2020 et 2021, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a constaté que 49% des entreprises du secteur avaient des pratiques irrégulières, et a produit 250 avertissements, 190 injonctions administratives et plus de 150 procès-verbaux pénaux. Le montant des amendes pour démarchage téléphonique abusif s’est ainsi élevé à 6 millions d’euros, mais il faut bien comprendre que ce n’est que la parité émergée de l’iceberg et que de nombreux particuliers se sont faits certainement escroqués sans le savoir.

Quelques conseils pratiques pour se protéger face à ces arnaques

Il n’est pas toujours facile de se prémunir face à de telles entreprises : elles sont bien organisées, peuvent paraître professionnelles et semblent posséder une certaine maîtrise des processus pour vous faire bénéficier des aides mises en place par l’État. Il est donc particulièrement difficile de faire le tri entre sociétés honnêtes et de bonne foi et celles qui n’ont qu’un but : profiter de vous.

READ  CasinoCanada.com devient disponible pour les joueurs francophones

Il y a pourtant des principes faciles à mettre en œuvre pour déjouer les pièges de ces escrocs qui tenteront de rentrer en contact avec vous par messagerie, SMS ou démarchage téléphonique.

  • Les entreprises qui se réclament d’organismes publics ou de fournisseurs d’énergie sont souvent les plus suspicieuses : les entreprises honnêtes n’affichent pas de liens avec l’État ou divers organismes officiels.
  • Les chiffres avancés par le vendeur : ils peuvent être surévalués, ou ne pas utiliser le matériel proposé.
  • Ne signez jamais de commande après un seul devis : consultez au moins 3 professionnels différents et comparez leurs offres.
  • Mettez votre numéro de téléphone sur Bloctel un système qui réduit les démarchages téléphoniques publicitaires.
  • Utilisez un VPN : il protège votre confidentialité sur Internet en masquant votre adresse IP,en chiffrant vos données de connexion et il sécurisera vos achats et transactions en ligne.
  • Renseignez-vous sur la société qui vous démarche et vérifiez qu’elle possède bien les labels professionnels annoncés.
  • Demandez des références de clients au vendeur : si possible dans votre région pour prendre contact avec ces clients et mesurer leur satisfaction.
  • Utilisez votre délai de rétraction de 14 jours prévu par la loi pour annuler votre commande si vous estimez ne plus vouloir de la prestation.
  • Ne faites pas de paiement d’avance à l’entreprise.

Enfin, en cas de conflit, vous pouvez faire appel à la DGCCRF mais aussi à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) ou à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP). Le recours à des associations de consommateurs est d’une aide précieuse pour obtenir conseil, assistance juridique ou même pour déposer plainte.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer