World

Les enfants portent le message climatique au parlement

Trois des enfants à l’événement de mardi.
image: Ashley McCall/RNZ

Sur les marches du Parlement mardi, Sophia Whedon, sept ans, avait une question pour les politiciens – elle voulait savoir comment ils allaient sauver le monde du changement climatique.

Elle était l’un des trois enfants qui sont arrivés au parlement pour dire aux politiciens à quel point ils étaient inquiets. Ils réclamaient des investissements accrus dans des transports plus sûrs et plus fiables, moins d’emballages en plastique et une prise de conscience des impacts du changement climatique sur les pays du Pacifique.

Au total, 175 lettres, recueillies par Save the Children dans le cadre de sa campagne mondiale Message Bottle, ont été remises au secrétaire au changement climatique, James Shaw. le Message dans une campagne de bouteillequi fait partie de Plastic Free July, invite les enfants à partager ce qu’ils veulent voir les dirigeants faire à propos du changement climatique.

Lors de la livraison, Sophia a déclaré: « Si nous n’avions pas de monde, il n’y aurait nulle part où vivre – il n’y aurait ni nourriture, ni eau. Nous ne vivrions pas. »

Athena Pasirou, sept ans, est venue parce qu’elle était porteuse d’un message pour les officiels.

« Débarrassez-vous du plastique, aidez les animaux et les choses, réduisez la pollution car il y a tellement de pollution et les animaux se blessent dans leurs habitats. »

Tala Alofa, 10 ans, voulait voir plus d’arbres plantés pour fournir plus d’oxygène et contribuer à la déforestation. Tala a prononcé un discours l’année dernière sur les effets du changement climatique sur les îles du Pacifique.

READ  La campagne électorale du Labour a commencé à bégayer

« J’ai découvert que l’océan Pacifique contribue en fait à moins de 1% du changement climatique, et pourtant ils sont les plus durement touchés – donc je trouve cela vraiment injuste. »

Des enfants sur les marches de la Chambre disent aux politiciens à quel point ils sont préoccupés par le changement climatique.

James Shaw s’adressant aux enfants lors de l’événement de mardi.
image: Ashley McCall/RNZ

Les enfants ont ressenti les effets du changement climatique à travers l’ouragan Gabriel et d’autres phénomènes météorologiques extrêmes cette année, a déclaré Jackie Southey, directrice de la recherche et du plaidoyer chez Save the Children.

« Cela affecte directement la vie des enfants de cette manière, car certains enfants ne peuvent pas aller à l’école et d’autres ne peuvent pas rentrer chez eux.

« Ensuite, nous avons des enfants qui s’inquiètent vraiment dès qu’ils entendent qu’il pleut sur le toit – cela signifie-t-il que la prochaine inondation est imminente ? Nos enfants sont donc totalement touchés », a déclaré Southie.

Le mois prochain, ces messages seront envoyés à New York, où ils seront présentés aux dirigeants mondiaux lors du Sommet des Nations Unies sur les objectifs de développement durable.

Shaw a souligné que même si ces enfants ne pouvaient pas voter, il était important que leur voix soit toujours entendue. Il a déclaré que la plus grande impulsion pour l’action politique sur le changement climatique provenait des enfants et de Rangatahi.

Marama Davidson, James Shaw et Ricardo Mendez mars au Parlement.

Les députés verts Marama Davidson, James Shaw et Ricardo Menendez March.
image: Ashley McCall/RNZ

« Qu’ils exercent cette influence sur les politiciens, ou qu’ils aient des conversations avec leurs parents à la maison, puis leurs parents sortiraient et voteraient selon leurs souhaits sur la façon dont leurs enfants grandiraient à l’avenir. »

READ  Erdogan visite le nord de Chypre: une "provocation" pour Nicosie

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer