Economy

Les émissaires américains font pression sur le président tunisien pour la démocratie

émis en : la moyenne:

Washington (AFP)

Une délégation américaine a exhorté vendredi le président tunisien Kais Saied à accélérer le rétablissement de la démocratie plus d’un mois après avoir suspendu le parlement, suscitant des accusations de coup d’État.

John Viner, conseiller adjoint à la sécurité nationale, et le plus haut diplomate américain pour le Moyen-Orient, Joey Hood, se sont rendus en Tunisie et ont rencontré Said et des dirigeants de la société civile.

Un communiqué de la Maison Blanche a déclaré que Wiener avait remis une lettre du président Joe Biden « appelant à un retour rapide sur la voie de la démocratie parlementaire en Tunisie ».

Elle a ajouté que le conseiller de la Maison Blanche « a également discuté avec le président Saied de la nécessité urgente de nommer un Premier ministre désigné pour former un gouvernement capable de faire face aux crises économiques et sanitaires immédiates auxquelles la Tunisie est confrontée ».

Le 25 juillet, Saeed a gelé le Parlement pendant 30 jours, levé l’immunité parlementaire et limogé le Premier ministre et d’autres hauts fonctionnaires.

Le plus grand parti au parlement l’a accusé d’avoir mené un coup d’État, charges que Said a rejetées.

Son intervention est intervenue dans un contexte de préoccupations économiques et de santé publique croissantes causées par l’une des pires épidémies de Covid-19 au monde.

La Tunisie a été le berceau des révolutions du printemps arabe il y a dix ans et a souvent été décrite comme la plus grande réussite du monde arabe dans sa transition vers la démocratie.

READ  Historique de location à Barcelone et Madrid

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer