Top News

L’entraîneur de France de rugby testé positif avant le match des Six Nations

PARIS (AP) – L’entraîneur de rugby français Fabien Galthié a été testé positif au COVID-19 avant le match d’ouverture de son équipe contre l’Italie dans les Six Nations au Stade de France dimanche.

La fédération française de rugby a déclaré que Galthié avait passé jeudi un test antigénique rapide dont le résultat a été confirmé le lendemain.

Galthié et l’entraîneur adjoint Raphael Ibanez prendront leurs fonctions d’entraîneurs dimanche, Galthié aidant à la préparation à distance.

« Je me sens bien. J’ai eu quelques symptômes mercredi et je me suis mis en isolement », a déclaré Galthié vendredi en nommant son équipe. « Nous avons été testés (mercredi) matin et j’étais négatif. J’ai commencé à avoir des symptômes en fin de journée, je suis allé voir le médecin et j’ai été testé à nouveau. J’étais en isolement hier (jeudi) lorsque j’ai eu la confirmation d’un test PCR. Nous avons respecté le protocole à la lettre.

Galthié a déclaré qu’il parlerait à Ibanez par téléphone peu de temps avant le match contre l’Italie, à la mi-temps et après.

Galthié est le cinquième membre de l’équipe de France à être testé positif depuis le 1er janvier. 24, dont les joueurs Pierre Bourgarit et Thibault Flament. Huit joueurs, dont le capitaine Antoine Dupont et son partenaire de mi-temps Romain Ntamack, ont été testés positifs avant cela, mais ont ensuite été autorisés à revenir dans l’équipe.

Aucun autre membre de l’équipe n’a été testé positif après la série de tests de vendredi, a indiqué la fédération. Dans le cadre du protocole sanitaire des Six Nations, les joueurs subiront davantage de tests samedi.

READ  Le furieux Antoine Griezmann envisage de prendre sa retraite de France pour servir après que Kylian Mbappe a été nommé capitaine devant lui

La fédération a déclaré que Galthié, qui n’a que des symptômes mineurs, sera autorisé à rejoindre l’équipe de France à partir du 1er février. 8 s’il fournit un test négatif.

Galthié devait assister vendredi à une conférence de presse pour annoncer son équipe pour le match d’ouverture de la France, mais la fédération a déclaré qu’elle avait été annulée en raison de « circonstances exceptionnelles ».

En deux ans sous Galthié, la France a terminé deux fois deuxième du tournoi. Emmenés par Dupont, les Français sont les favoris de l’Irlande cette année pour remporter un premier titre en 12 ans.

Galthié n’a apporté que deux changements à l’équipe qui a battu la Nouvelle-Zélande en novembre, avec Dylan Cretin aux côtés d’Anthony Jelonch au flanker et le talonneur Julien Marchand a confié les rôles de départ. Galthié a fait signe à Cretin devant François Cros.

« La raison pour laquelle il commence le match est son niveau de jeu et la compréhension qu’il a avec les autres joueurs », a déclaré Galthié. « Il s’agit de construire une compréhension, une expérience collective. »

Cela signifie également que le polyvalent Cameron Woki peut passer de backrower à lock, où il peut mieux utiliser son rythme et sa mobilité, comme il l’a montré lors de la victoire 40-25 contre la Nouvelle-Zélande.

Jonathan Danty reste au milieu de terrain aux côtés du centre vétéran Gael Fickou avec Yoram Moefana sur le banc.

La France a un partage 5-3 sur le banc avec plus d’attaquants, et Galthie se tournera vers Romain Taofifenua et Cros lorsque l’Italie commencera à se fatiguer.

Le demi d’ouverture remplaçant Matthieu Jalibert a été laissé de côté alors qu’il retrouve sa pleine forme et Thomas Ramos le remplace sur le banc.

READ  Péniche de luxe Belmond en croisière en Champagne : Travel Weekly

Virimi Vakatawa, l’un des meilleurs joueurs français des deux derniers Six Nations, n’était pas dans l’équipe après une perte de forme.

Le nouvel entraîneur italien Kieran Crowley a fait ses débuts avec l’ailier droit Tommaso Menoncello et le No. 8 Toa Halafihi dans une nouvelle équipe Azzurri où le flanker Sebastian Negri est le plus expérimenté avec 36 sélections. L’arrière Edoardo Padovani est le suivant avec 30.

Douze des équipes de départ de Crowley jouent pour Benetton Rugby, avec les moitiés Stephen Varney et Paolo Garbisi parmi les trois qui jouent ailleurs.

Crowley a entraîné Benetton de 2016 à 21 et a entraîné le Canada pendant huit ans auparavant.

Le flanker non capé Manuel Zuliani et le demi d’ouverture ou centre Leonardo Marin font partie des réserves de l’Italie, qui a battu la France pour la dernière fois en 2013 mais a été battue 5-10 à Rome l’année dernière.

Crowley a une énorme tâche de reconstruction avec l’Italie qui n’a pas gagné de match dans le tournoi depuis 2015.

___

Compositions :

France : Melvyn Jaminet, Damian Penaud, Gaël Fickou, Jonathan Danty, Gabin Villière, Romain Ntamack, Antoine Dupont (capitaine) ; Gregory Alldritt, Dylan Cretin, Anthony Jelonch, Paul Willemse, Cameron Woki, Uini Atonio, Julien Marchand, Cyril Baille. Réserves : Peato Mauvaka, Jean-Baptiste Gros, Demba Bamba, Romain Taofifenua, François Cros, Maxime Lucu, Yoram Moefana, Thomas Ramos.

Italie : Edoardo Padovani, Tommaso Menoncello, Juan Ignacio Brex, Marco Zanon, Montanna Ioane, Paolo Garbisi, Stephen Varney ; Toa Halafihi, Michele Lamaro, Sebastian Negri, Federico Ruzza, Niccolo Cannone, Tiziano Pasquali, Gianmarco Lucchesi, Danilo Fischetti. Réserves : Epalahame Faiva, Ivan Nemer, Giosue Zilocchi, Marco Fuser, Giovanni Pettinelli, Manuel Zuliani, Callum Braley, Leonardo Marin.

READ  Apprendre à connaître... Garde forestier Aaron France

___

Plus AP rugby : https://apnews.com/hub/rugby et https://twitter.com/AP_Sports

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer