Economy

Le Vietnam lutte pour se débarrasser de la plus grande dépendance au charbon au monde

Hanoï (AFP) – Malgré le boom solaire du Vietnam et ses objectifs climatiques ambitieux, l’économie à croissance rapide a du mal à abandonner l’énergie sale, laissant l’un des plus grands programmes d’énergie au charbon au monde en grande partie intact.

Lors du sommet sur le climat COP26 de l’année dernière, le gouvernement a promis avec audace de mettre fin à la construction de nouvelles centrales au charbon et d’éliminer progressivement les centrales les plus sales déjà en service, alors même que la demande d’électricité augmentait dans le centre de fabrication.

« Mais ce n’est pas ce que le Vietnam fait réellement au niveau national », a déclaré à l’AFP Nandini Das, analyste de la recherche et des politiques énergétiques chez Climate Analytics.

Elle a déclaré que le Vietnam s’était engagé à atteindre zéro émission nette de carbone d’ici 2050, mais que le charbon et le gaz constituant toujours une part importante de son mix énergétique un an plus tard, cet engagement reste fragile.

L’État communiste autoritaire a également emprisonné quatre militants écologistes cette année, dont l’anti-charbon Ngwe Thi Khanh, alarmant les écologistes qui soutiennent qu’il serait difficile pour le Vietnam de se débarrasser de l’énergie sale sans eux.

Après la Chine et l’Inde, le Vietnam possède le troisième plus grand pipeline de nouveaux projets d’énergie au charbon au monde STRAFP

« Avec les leaders du climat en prison, je pense qu’il y a un énorme scepticisme quant à la capacité du pays à atteindre ses objectifs », a déclaré Michael Sutton, directeur de la Fondation environnementale Goldman.

Il a déclaré que « des dirigeants comme Khanh ont joué un rôle déterminant dans la construction d’un soutien populaire » pour un changement radical dans l’économie vietnamienne.

READ  Croissance sans précédent des prêts immobiliers

– Boom solaire –

Après la Chine et l’Inde, le Vietnam possède le troisième plus grand pipeline de nouveaux projets d’énergie au charbon au monde.

Mais lors de la COP27 cette semaine, les pays du G7 pourraient annoncer des milliards de dollars de financement pour aider à éloigner le Vietnam des combustibles fossiles et le pays pourrait attirer des milliards supplémentaires en investissements dans les énergies propres dans le cadre du Partenariat pour une transition énergétique équitable.

L’essor de l’énergie solaire dans ce pays d’Asie du Sud-Est a également été fulgurant.

La part de l’électricité produite à partir de l’énergie solaire a connu la plus forte augmentation au monde en 2021, passant à 10% contre 2% l’année précédente, selon le centre de recherche énergétique indépendant Ember.

L'essor de l'énergie solaire au Vietnam a également été fulgurant
L’essor de l’énergie solaire au Vietnam a également été fulgurant STRAFP

L’année dernière, le pays s’est classé au 10e rang mondial en termes de capacité solaire.

Dans le delta du Mékong, l’agriculteur Duan Van Tien – qui vit dans une communauté pauvre et isolée avec peu d’accès au réseau national – a été l’un de ceux qui en ont bénéficié.

La majeure partie de sa vie reposait sur un générateur de pétrole coûteux, jusqu’à l’arrivée de 14 batteries solaires financées par Green ID, un groupe environnemental à but non lucratif fondé par l’activiste Khanh.

« Cela a beaucoup changé ma vie », a-t-il déclaré à l’AFP, faisant référence à ses récoltes lucratives d’avocats et de mandarines.

« Dans le passé, nous voulions planter ces arbres fruitiers mais nous ne pouvions pas (se permettre de faire fonctionner) la pompe à eau », a-t-il déclaré. Maintenant, il arrose ses plantes gratuitement.

READ  Du baccalauréat français aux grandes écoles de commerce

D’autres ont sauté sur l’énergie solaire grâce à des tarifs de rachat généreux, mais leur succès s’est arrêté : les limitations d’infrastructure signifient que les lignes de transmission ne peuvent pas gérer les surtensions, ce qui limite la quantité d’électricité que les opérateurs peuvent alimenter au réseau.

changer les mentalités

Dans d’autres étapes sur une voie plus verte, les récents objectifs climatiques du Département de l’environnement, publiés en juillet, sont « clairs et bien plus ambitieux que les objectifs précédents », selon Thang Du, chercheur à la Crawford School of Public Policy de l’Australian National Institut. Université.

La nouvelle stratégie du département a renforcé l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, passant de l’objectif de l’année dernière de 9 % par rapport au statu quo à 43,5 %. Les émissions devraient culminer en 2035 avant de redescendre à zéro net en 2050.

L'année dernière, le Vietnam s'est classé premier au monde en termes de capacité d'énergie solaire
L’année dernière, le Vietnam s’est classé premier au monde en termes de capacité d’énergie solaire STRAFP

Das a fait valoir que le problème était que les nouvelles politiques n’avaient pas encore été mises en œuvre.

« Nous lui donnerons six mois pour voir », a-t-elle déclaré.

Les arrestations de défenseurs du climat ont rendu difficile la compréhension des intentions énergétiques du Vietnam.

Khanh a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement pour trouver un moyen de réduire l’utilisation du charbon, tandis que Dang Dinh Bach, un employé d’une ONG, s’est donné pour mission d’informer les habitants des effets sur la santé des projets potentiels de centrales électriques.

L’épouse de Bach, Tran Vong Thao, a déclaré à l’AFP qu’il « leur avait offert des conseils pour qu’ils comprennent leurs droits et puissent exercer ces droits ».

READ  Berlin pourrait abandonner son opposition au projet de l'UE d'un quota de femmes dans les conseils d'administration

En 2017, Bach et son groupe à but non lucratif, Law and Policy for Sustainable Development, ont contribué à pousser le gouvernement à la rare ascension d’une centrale électrique dans la province de Binh Thuan, permettant à un million de mètres cubes de boues de charbon d’être déversées dans la mer.

Arrêté en juin 2021, il a été condamné cette année à cinq ans de prison.

Bien qu’il y ait peu de temps à perdre au Vietnam, l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique en raison de sa côte longue et densément peuplée, le chercheur Thang pense qu’il n’y a pas d’autre choix que d’être patient.

Cette vue aérienne montre des panneaux solaires à la centrale solaire de Sao Mai dans la province d'An Giang, au Vietnam
Cette vue aérienne montre des panneaux solaires à la centrale solaire de Sao Mai dans la province d’An Giang, au Vietnam STRAFP

« Toute l’économie dépend désormais du charbon, ce qui rend le changement très difficile », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas facile de prendre une décision de fermer une centrale à charbon et demain on ouvrira une centrale solaire et éolienne, cela prend beaucoup de temps et de ressources et aussi de changer les mentalités. »

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer