World

Le secrétaire à la réponse au COVID-19, Chris Hipkins et le Dr Ashley Bloomfield, accusés de “ dissimuler un retard de vaccination ”.

Le ministre de la Réponse au COVID-19, Chris Hipkins, a déclaré que tout dépendait des expéditions de Pfizer.

“En fin de compte, la présentation a toujours été un facteur qui jouera un grand rôle pour déterminer dans quelle mesure nous pouvons évoluer avec l’un de ces groupes”, a-t-il déclaré aux journalistes.

«Notre message au public a toujours été le suivant: lorsque votre opportunité se présentera, nous vous contacterons ou les personnes qui la géreront.»

Hepkins a déclaré que Pfizer n’avait pas encore confirmé le calendrier de livraison en juillet, date à laquelle le gros des expéditions devrait arriver en Nouvelle-Zélande.

“Il est clair que nous sommes dans la même position que de nombreux autres pays qui attendent d’entendre de Pfizer exactement ce que nous obtiendrons et quand”, a-t-il déclaré.

«Cela pourrait signifier que nous devrons ralentir un peu début juillet pour nous assurer de ne pas arriver à une situation où nous en manquerions si nous n’obtenons pas une livraison raisonnablement importante début juillet.

“Dans cet esprit, notre accord avec Pfizer est qu’ils nous fourniront tous les vaccins dont nous avons besoin pour terminer notre programme de vaccination entre juillet et septembre. Mais le calendrier de livraison n’a pas encore été entièrement confirmé.”

Le leader d’ACT, David Seymour, a déclaré que le retard dans le déploiement du vaccin auprès de la population générale montre à quel point le gouvernement est “non réglementé”.

“Plus vite le pays sera vacciné, plus nous serons en sécurité. Les flambées actuelles à Victoria et à Taiwan montrent à quel point il est dangereux d’attendre”, a-t-il déclaré.

READ  À Hong Kong, 53 militants pro-démocratie arrêtés en vertu de la loi chinoise sur la sécurité nationale

“On nous a dit que nous n’avons pas besoin de nous précipiter parce que nous sommes libres de COVID, eh bien, il suffit d’une seule fuite de MIQ pour que ce ne soit pas le cas.”

Une mise à jour du ministère de la Santé mercredi a montré que plus de 562 000 personnes ont été vaccinées jusqu’à présent, tandis qu’un peu plus de 191 000 personnes ont reçu un deuxième coup, ce qui signifie qu’elles sont pleinement protégées.

Le gouvernement avance actuellement de 8% sur le calendrier de transfert.

Tous les conseils de santé du comté (DHB) ont commencé à vacciner le groupe 3, qui comprend les personnes de plus de 65 ans, les personnes handicapées et celles souffrant d’un problème de santé sous-jacent.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer