sport

Nadal pleure Madrid : Mon corps m'envoie des signaux que le moment est venu – Tennis

Rafael Nadal a joué son dernier match dans le tournoi local à Madrid. Après les victoires sur Darwin Blanche, Alex de Minaur et Pedro Cassin, Jiri a arrêté Lehica Matadora, qui a continué son chemin vers les quarts de finale avec une victoire 7:5 et 6:4 sur le quintuple champion dans la capitale espagnole.

Malgré le soutien orageux reçu par Rafa, 37 ans, le talentueux Tchèque a su résister à la pression et décevoir la star et ses fans.

Les organisateurs ont préparé une cérémonie spéciale pour expulser Nadal après son dernier match du tournoi. Des banderoles spéciales ont été déployées pour commémorer les cinq titres remportés par le Matador à Madrid. Rafa a également reçu un trophée spécial.

Au milieu des applaudissements nourris des spectateurs debout, Nadal a déclaré :

« Je tiens à remercier tous ceux qui m'ont aidé dans ma carrière. Bien sûr, je n'ai pas encore fini. C'est un vrai cadeau pour moi ce que j'ai fait au cours des 20 dernières années, toutes les émotions à Madrid. J'ai été chanceux en tant que joueur. » Bébé pour transformer mon passe-temps en carrière. J'ai eu beaucoup de chance de vivre tout cela.

Je ne pouvais pas demander plus. J'ai toujours voulu être un bon modèle pour la prochaine génération. Les titres sont importants, mais j'aime le sport et les émotions. Je suis fier de ce que nous avons vécu ensemble. C'était dur, mais mon corps m'envoyait des signaux indiquant qu'il était temps. « Je suis heureux d'avoir eu l'opportunité de jouer dans ce tournoi », a déclaré Nadal.

READ  Les chevaliers de l'équipe royale gagnent en France

Dans les tribunes, son épouse et sa sœur n’ont pu retenir leurs larmes.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer