Top News

Le Petit Tambour – Tourel, France

Zones adjacentes à la route De Carcassonne à Quillan dans l’Aude on l’appelle le Pays Cathare ou Pays du Graal. En effet, cette partie du sud-ouest de la France est associée à tort à la persécution sanglante par l’Église catholique de ceux de la région qui pratiquaient la religion cathare (hérétique). Ajoutez à cela les légendes du Saint Graal et les intrigues entourant des lieux comme Rennes-Le-Château, et vous obtenez un puissant mélange d’histoire locale remplie de théories spéculatives et de légendes mystiques. Mais tous les villages de la région ne sont pas liés aux croyances dominantes. Certaines communes ont une histoire tout aussi remarquable mais jouent un rôle secondaire non mérité par rapport à celles qui ont été rattachées au Graal, aussi faibles soient-elles.

Prenons, par exemple, la petite commune de Torrell, non loin de la ville de Limox. Le village, entouré de vignes où poussent les raisins qui font le célèbre vin mousseux de Limox, garde la flamme éternelle d’un héros local. Sur la place du village se dresse une modeste statue dédiée à Pierre Bayle, un jeune batteur militaire qui s’est battu et est mort de son plein gré pour sa chère France. Il est affectueusement surnommé Le Petit Tambour (Petit batteur).

En 1794, alors âgé de 11 ans, Pierre et plusieurs membres de sa famille partent de Toriel pour rejoindre le 8e bataillon de l’Aude afin de rejoindre l’armée espagnole à la frontière franco-catalane. Le rôle de Pierre était celui du batteur Diane pour couvrir le son de l’artillerie avancée. Lors d’un combat acharné avant la bataille de la Sierra Negra dans la municipalité de Poiree, Bale a été touché par un éclat de canon et est mort sur le coup. Le courage et le patriotisme de Pierre seront ensuite mentionnés dans des lettres du front du général Dogumier : « Malgré son faible âge, il a vaincu Diane avec des efforts incroyables, pour étouffer la marche de notre artillerie volante. »

READ  L'Irlande envisage d'accueillir les premières étapes du Tour de France

Ce qui distingue Pierre Bayle dans l’histoire militaire française, c’est qu’il était et reste le plus jeune combattant à mourir au combat depuis la formation de la République française. Chaque année, la Mairie des Toureilles organise une manifestation commémorative en l’honneur de Pierre Bayle en présence d’anciens combattants de l’armée française. Par ailleurs, la ville entretient des liens historiques et culturels étroits avec Biure en Catalogne et Le Boulou en Occitane, près de l’endroit où est tombé un tambourin.

Il existe de nombreux monuments et hommages à ceux qui se sont battus et sont morts pour leur pays, mais cette humble sculpture, dans le coin auroral du sud-ouest de la France, doit sûrement être l’une des plus frappantes.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer