Top News

Emmanuel Macron annonce un référendum pour inscrire la lutte pour le climat dans la Constitution

Emmanuel Macron annonce un référendum pour inscrire la lutte pour le climat dans la Constitution – Jacques Witt / SIPA

Emmanuel Macron a annoncé lundi qu’un référendum serait organisé pour intégrer la défense du climat et la préservation de la
environnement dans la Constitution si cette réforme était adoptée par le Parlement.

Le recours au référendum pour “introduire les concepts de biodiversité, d’environnement, de lutte contre le réchauffement climatique” à l’article 1 de la Constitution est inclus dans les 149 propositions faites par les 150 membres de la Convention citoyenne sur le climat.

“Une réforme constitutionnelle en un seul article”

“Ce sera une réforme constitutionnelle en un seul article” qui “doit d’abord passer par l’Assemblée nationale puis le Sénat et être votée dans des termes identiques. Ce jour-là, elle sera soumise à un référendum”, a déclaré le chef de l’Etat à la conclusion d’une réunion avec la Convention des citoyens.

Emmanuel Macron avait indiqué le 14 juillet qu’il souhaitait inscrire «au plus vite» la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution, ce qui serait «une avancée majeure». En revanche, le chef de l’Etat a confirmé qu’il rejetait la demande de réécriture du préambule de la Constitution pour “placer l’environnement au-dessus de nos autres valeurs fondamentales”.

Pour la troisième fois, Emmanuel Macron a rencontré ce lundi les 150 Français tirés au sort lors de cette convention, dans un climat tendu par les récentes déclarations du président de la République et la peur de démêler les propositions de la convention. “Les choix faits pour l’écologie doivent être acceptables pour les Français”, a-t-il prévenu en lançant sa rencontre.

Article 89 pour réviser la Constitution

Sous la Ve République, les référendums sont initiés par le Président de la République sur proposition du gouvernement ou du Parlement. Pour les questions d’intérêt national, la procédure est régie par deux articles de la Constitution: l’article 11 – pour adopter un projet de loi – et l’article 89 – pour réviser la Constitution. Cet article 89 exige que la révision proposée soit d’abord votée «par les deux assemblées dans des termes identiques».

Dans un tweet, le député européen Pascal Canfin s’est félicité du fait que “les Français voteront par référendum” pour intégrer la préservation de l’environnement “dans l’article 1 de notre Constitution”.

Benjamin Morel, maître de conférences en droit public à l’Université Paris II Panthéon-Assas, a toutefois averti que, “avant de soumettre une révision constitutionnelle à un référendum, il faudra avoir l’approbation du Sénat selon les dispositions de l’article 89 … Et c’est loin d’être gagné … D’autant moins compte tenu du peu de temps qu’il reste au calendrier parlementaire ».« Et encore faudrait-il que le groupe LR au Sénat juge opportun d’accorder un plébiscite sur un sujet a priori consensuel à son principal opposant politique à un an d’une élection présidentielle », ajoute-t-il, jugeant« très peu certain »un référendum.



1,6K

actions

READ  La France critique les tentatives "pathétiques" de discréditer le vaccin Pfizer sur Internet

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer