sport

Le ministre français des Sports demande des explications à l’EPCR sur la décision de Toulouse

Hier, les organisateurs de la Champions Cup European Professional Club Rugby (EPCR) ont subi une nouvelle pression sur leur décision d’accorder une défaite 28-0 contre Toulouse après l’annulation de leur affrontement avec Cardiff.

La ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, a écrit à l’instance pour exprimer son « incompréhension » de la décision du comité d’évaluation des risques de match de l’EPCR, qui comprend les médecins-chefs des syndicats concurrents et des experts indépendants, de juger qu’il serait dangereux pour le match de continuer devant après que Toulouse a signalé 20 tests Covid-19 positifs dans leur camp.

Comme Leinster, qui a perdu son match du deuxième tour contre Montpellier après que le comité soit parvenu à la même conclusion concernant son épidémie de virus en décembre, Toulouse est profondément mécontent de cette décision.

À la suite de la défaite 28-0 et de leur précédente défaite contre les Wasps, les champions ont un match nul difficile contre l’Ulster en huitièmes de finale aller-retour et seront absents de chez eux en quart de finale et en demi-finale s’ils y arriver.

La décision du comité relève des règles du tournoi auxquelles les 24 équipes se sont inscrites et il n’y a aucun recours en appel.

Cependant, les organisateurs du Top 14 LNR ont menacé de poursuites judiciaires contre l’EPCR, ce qui pourrait ne pas convenir au Racing 92, à Montpellier et à d’autres qui ont remporté des victoires 28-0 qui les ont aidés à entrer dans la phase à élimination directe lorsque leurs matchs ont été annulés.

La pression du gouvernement français s’ajoute à la cause toulousaine, Maracineanu écrivant : « J’attends une explication des raisons qui vous ont conduit à sanctionner le Stade Toulouse alors qu’il avait une équipe complète pour jouer le match contre Cardiff et a respecté le protocole LNR pour participer au Coupe d’Europe. »

READ  le projet de rachat toujours d'actualité

Elle a qualifié l’annulation de décision « incompréhensible » qui « pénalise un club exemplaire dans sa gestion de la crise ».

La situation de Toulouse aura un effet d’entraînement sur la campagne des Six Nations en France, avec Antoine Dupont et Romain Ntamack parmi les joueurs qui retarderont la liaison avec l’équipe pour leur camp de pré-tournoi à Marseille.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer