sport

« Je fais ce sport pour ce genre d’émotion et ce genre de jeu », confiait Woki avant d’affronter les Springboks.

Cameron Walke (n°4) lors de l’entraînement de l’équipe Bleue au Stade de France. Anne-Christine Pujolat/AFP

La deuxième ligne des Bleues fait face à un visage dur et combatif face aux champions du monde sud-africains.

Avant d’affronter l’Afrique du Sud (21 heures) dans le dernier quart-temps de la Coupe du monde de rugby, le deuxième ligne tricolore Cameron Walke a été confirmé pour le défi auquel participeront les Bleus. « Il y a beaucoup d’enthousiasme et d’intensité. Ce jour-là. Cette période s’est écoulée comme d’habitude. C’est une approche innovante. Dans les seins, la préparation est différente. C’est un super match. Soit on passe, soit on rentre chez nous, Rapel TL. Ce sont les matchs que l’on envierait de disputer en club ou en sélection. « On fait ce sport pour ça, pour ce type d’émotions et ce type de jeu. »

Et d’autres: « En été, c’est plutôt calme, c’est une semaine. Il a été remanié, avec beaucoup de discussions sur l’histoire, qui était l’une des étapes les plus importantes du jeu. Il ne manque pas de formation ni de moralité. Pour profiter de ces moments-non. Sur le reste de l’humanité. « Chaque instant est inutile. »

« J’assiste à un match avec une grande force et une grande forme physique. »

Le joueur du Racing 92 est conscient du défi physique que représentent les Boks. « J’apporte un jeu très dur et physique sur une deuxième ligne qui offre beaucoup de temps de jeu. Ils sont en bonne forme physique. À Marseille (Victoire Bleue en novembre dernier), Pour répondre aux défis que nous présentons, sulin-ti-il. C’est un match avec un jeu formidable. « Il répond au défi physique avec une deuxième ligne qui complète et façonne un large éventail de jeux. » Mais le XV de France pourra compter sur le soutien de ses supporters au Stade de France : «Sur un besoin, sur un besoin du public que nous poussons et que nous avons tous poussés. C’est un plus pour nous. Et encore plus de matchs de Coupe du Monde en France. Sur le halo besoin du public pour le match d’engagement. « C’était un homme de 16 ans, ce qui nous encourage. »

Contre l’Afrique du Sud, ce secteur sera un secteur probable. Strip masterisé par Cameron Walkie. « Beaucoup d’analyses. Bien qu’il s’agisse d’un équipement plus résistant aux ballons de compétition, Rapel TL. Plus d’alternatives. On ne peut pas bloquer Partout, toucher. Cela force les choses. En faisant des recherches sur ces questions, vous ne ferez pas de choix complexes. Et plus: « Le but est d’utiliser des ballons offensifs et de créer autant de défense que possible. J’espère que vous relèverez bien le défi. Beaucoup de travail. Nous avons relevé un énorme défi avec une seule touche. Ce sont des matchs doux qui m’aident à faire face au meilleur alignement possible. « Cela permet au progrès et à l’esprit d’être efficaces. »

Coupe du monde de rugby : photos du Figaro

Accès au hijab (34)
READ  Preview: Versailles vs Nice - prédiction, nouvelles de l'équipe, compositions

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer