sport

Le ministre français a déclaré que l’Union européenne voulait la réciprocité avec le Royaume-Uni sur le vaccin AstraZeneca

PARIS (Reuters) – Le ministre français de l’Europe, Clement Boone, a déclaré mardi que l’Union européenne souhaitait la réciprocité avec la Grande-Bretagne sur son approvisionnement en vaccin AstraZeneca contre le coronavirus.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré qu’AstraZeneca pourrait faire face à une interdiction d’exporter des doses vers l’Union européenne si elle ne remplissait pas ses obligations envers l’Union européenne.

“Nous disons à AstraZeneca: nous pouvons comprendre que vous avez des problèmes de production mais il n’y a aucune raison pour que l’Europe soit une modification variable”, a déclaré Boone à Radio France Info.

“Nous voulons éviter que les doses d’AstraZeneca produites en Europe soient envoyées en Grande-Bretagne alors que nous ne recevons rien. Nous voulons nous assurer que le principe de réciprocité est appliqué”, a déclaré le ministre.

“AstraZeneca dit: j’ai des retards, nous disons: préparez vos usines pour nous et si vous ne le faites pas, nous interdirons les exportations vers le Royaume-Uni. Nous en discuterons jeudi et vendredi au Conseil européen.”

La petite ministre française de la petite économie, Agnès-Bannier-Ronacher, a déclaré mardi à la télévision BFM qu’il appartenait à AstraZeneca d’agir.

“Nous devons trouver une solution pour qu’AstraZeneca revienne progressivement aux niveaux d’approvisionnement initialement spécifiés dans ses contrats. On peut comprendre qu’ils sont confrontés à des obstacles industriels mais on ne peut pas comprendre les différences de traitement entre les différentes industries”, at-elle déclaré.

“AstraZeneca possède deux grandes usines en Europe qu’elles peuvent nous fournir et des usines dans d’autres régions. C’est à elles de proposer un business plan”, a-t-elle ajouté.

READ  Prêt du Bayern Zirkzy, jeune américain Richards

(Préparé par Dominic Vidalon; Édité par Edmund Blair)

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer