Economy

Le marquage des photos d’influenceurs éditées pourrait devenir obligatoire en France – WWD

Paris – Le gouvernement français combat les sens déformés des images réelles filtrées ou retouchées que les influenceurs pourraient donner aux téléspectateurs en ligne.

Le ministre des Finances du pays, Bruno Le Maire, a tenu une conférence de presse vendredi, annonçant que la France est le premier pays européen à mettre en place un cadre complet de régulation des influenceurs.

Il en existe environ 150 000 en France.

Le Maire a qualifié l’échelle d’influenceurs de dynamique, qui crée des emplois et célèbre la culture et la créativité françaises, mais a déclaré qu’il était nécessaire de veiller à ce que les influenceurs soient protégés et qu’il n’y ait personne qui profite des consommateurs.

A ce titre, le gouvernement français a mis en place une proposition visant à rendre obligatoire la mention si un filtre ou une retouche a été appliqué sur un contenu photo ou vidéo posté par un influenceur.

Cette mesure fera partie d’un projet de loi examiné la semaine prochaine à l’Assemblée nationale française.

Dans les semaines à venir, le gouvernement mettra en place une équipe de surveillance de toutes les formes d’influence commerciale au sein de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes. Cette équipe recevra un avertissement et une pénalité

Dans un tweet vendredi, Le Maire a déclaré qu’évoquer l’utilisation d’un filtre ou d’une retouche photo est « pour limiter les effets psychologiques dévastateurs de ces pratiques sur la discrétion des internautes ».

« Toutes les promotions de chirurgie plastique par l’influenceur seront interdites dans le cadre d’un partenariat rémunéré », a poursuivi Le Maire.

READ  Les Malaisiens votent dans six élections d'État qui sont considérées comme un référendum sur Anwar

Il a dit que le gouvernement protégerait les Français.

« Je veux dire aux influenceurs qui ne respectent pas la loi, nous aurons désormais une approche de tolérance zéro », a tweeté Le Maire.

Son annonce intervient à un moment d’indignation croissante face aux dangers des photos retouchées en ligne.

Récemment, les gens ont parlé du filtre Bold Glamour de TikTok, qui donne des transformations de beauté dramatiques et améliorées numériquement aux visages des gens.

Gabrielle Union et Dove font partie de ceux qui avertissent que son utilisation peut établir des normes de beauté irréalistes et affecter négativement le bien-être émotionnel.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement français cherche à ordonner le classement des images retouchées. En 2017, dans le but de lutter contre les troubles de l’alimentation, il a adopté une loi rendant obligatoires les images dans lesquelles les corps des modèles avaient été modifiés pour être catégorisés dans les publicités.

Les mots « photographie retouchée » ou « image retouchée » doivent accompagner ces images manipulées. Cela incluait notamment « la photographie commerciale où l’apparence physique des modèles a été modifiée (pour redéfinir ou élargir leur silhouette) », écrit le Journal officiel de la République française, le Journal officiel.

La référence est devenue obligatoire pour les images qui apparaissent dans les publicités dans la presse, sur Internet, sur les affiches et les catalogues.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer